Xalass : Billet du jour
A la Une

Vigilance !

Plus d’une tonne de drogue dure a été saisie en moins d’une semaine au port autonome de Dakar. Un travail remarquable des soldats de l’économie, en relation avec les forces de défense et de sécurité qu’il faut saluer à sa juste valeur. Mais, cette saisie interpelle sur les enjeux sécuritaires qui nécessitent de plus en plus de vigilance et un renforcement des moyens matériels, humains et logistiques pour lutter contre ce fléau des temps modernes. Car la capitale sénégalaise, plus qu’un simple pays de transit, est en passe de devenir une plaque tournante du trafic illicite de drogue. La pratique prend des proportions inquiétantes et, il ne faut pas badiner avec ces barons qui ciblent notre pays, objet de toutes les convoitises et de toutes les tentations depuis la découverte du pétrole et du gaz. Et, les dévirés du pétrole justement, ce ne sont pas uniquement le l’essence, le gazole, le fioul ou encore le kérosène… Ce sont sont également et surtout, les influences et les confluences dangereuses entre corruption, blanchiment d’argent, trafic d’armes et, bien entendu, trafic de drogue. Voilà pourquoi, nos hommes politiques devraient, au-delà des divergences et des intérêts crypto personnels, mieux s’armer, ouvrir les yeux et songer à s’accorder autour de l’essentiel. L’essentiel, c’est le Sénégal et ses générations actuelles et surtout futures. Ce pays et ses enfants méritent bien mieux que le contenu offert par toutes ses générations de politiciens. Alors, à bon entendeur… offrons le meilleur héritage possible à nos enfants et aux leurs, celui d’un Sénégal véritablement sur les rails du développement et du bien-être, un Sénégal où l’Emergence n’est pas seulement un “Plan”, où les retombées des ressources extractives profitent aux fils dans les secteurs clés du développement. Toutes les élites sont concernées, le président de la République, plus que tout le monde !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer