Xalass : Billet du jour
A la Une

Sénégal : L’Assemblée nationale sous la menace de l’Ouragan Yewwi 

Sénégal : L’Assemblée nationale sous la menace de l’Ouragan Yewwi 

 C’est peu dire que cette quatorzième Législature qui ouvre ses portes sera l’une des plus mouvementées que la très « dolécratique », pardon démocratique République de Galsen ait jamais connue. Déjà, lors de leur chaotique et mouvementée installation, le 12 septembre dernier, nos « Honorables » représentants à l’hémicycle avaient annoncé la couleur de ce que sera leur quasi cohabitation. Et, hier encore, ce sont les élus de la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw), la bande à Birame Soulèye Diop, l’inspecteur des impôts qui a finalement préféré le guidon parlementaire à celui des finances ; ce sont eux donc, qui ont littéralement menacé d’envahir le Temple de Thémis où se déroulera ce mercredi 21 septembre, le procès en appel de l’un des leurs : Barthélémy Dias. Tel un ouragan, le groupe des 52 députés de Yewwi, écharpes en bandoulière, va ainsi imposer un « basta » à Dame justice qui, depuis plus d’une décennie refuse de lâcher le désormais député-maire de Ndakaru, la capitale sénégalaise. Et, là, ce ne sera que le début du commencement. Car, après, ce sera au tour du très inattendu président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, de contenir les assauts des « Yewwistes » qui comptent faire la fête aux homos et autres adeptes de liaisons contrenatures. Et là encore, c’est la clique à Mame Mactar Jamra Guèye et autres Babacar Mboup qui va sans doute se porter volontaire pour garder les « cumikay » de Guy Marius Sagna et Cie. Pourvu « rek » que la bataille pour la prise en charge des préoccupations de Gorgorlu, prototype du citoyen lambda, épouse les mêmes contours à l’hémicycle !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page