Xalass : Billet du jour
A la Une

Sadio Mané appartient plus à Liverpool qu’à Dakar !

Déception, désillusion, amertume. Tels sont les sentiments sans doute les mieux partagés quelques heures seulement après l’euphorie née du sacre de Sadio Mané et l’annonce de son p’tit tour à Dakar pour présenter son trophée aux officiels et à ses milliers de fans. Un trophée dont les férus du ballon rond ont une lointaine nostalgie. Depuis 2002 en effet, âge d’or du Football sénégalais, ce ballon d’or n’a jamais été soulevé par un footballeur sénégalais. L’exploit de Sadio Mané, chez les supporters, se mesure donc à l’aune de cette faim de Lion.

Sadio Mané hélas, ne sera pas à ‘Ndakaru’ (Dakar). Point de ‘Sargal’ (hommage), donc. Et, le club Anglais qui l’a rendu impossible, s’est bien moqué de nous. C’est à peine si la direction de Liverpool a cherché une bonne excuse. En balançant un vulgaire “refus d’autorisation de décoller”, il faut dire qu’elle n’a pas cherché de midi à… quinze heure pour, au moins, trouver un mobile plus plausible pour ce “crime” de lèse-supporters envers et contre “tout un peuple”. Eh oui, il fallait qu’il soit populaire cette fête. Surtout, dans un pays et dans un contexte où la dernière trouvaille de Ñangal, “cleaning day”, s’est révélée un véritable fiasco. Le président sénégalais de plus en plus inaudible, remplirait à lui seul, difficilement la salle des fêtes de Fatick.

Après le flop de la journée mensuelle du nettoiement donc, accueillir Sadio Mané en grandes pompes aurait été une véritable bouée de sauvetage. Et, au moins pour quelques semaines encore, ce ‘Sargal’ d’or aiderait “Gorgorlu” à oublier cette désespérante situation économique qui l’étrangle depuis le lendemain de la dernière élection présidentielle. Le football étant l’opium du peuple, les sénégalais seraient ainsi dans une profonde torpeur dans laquelle seule la hausse du prix du pain – menace fortement brandie par les boulangers après la hausse du prix de l’électricité qui impacte leur activité – pourrait les extirper.

Aujourd’hui donc, tout est à refaire, tout est à repenser. Sadio Mané, est un “produit” de Liverpool et, en signant dans ce club, il a implicitement renoncé à la liberté de se mouvoir à sa guise. Autrement dit, il appartient plus à Liverpool qu’à Dakar. C’est ça la vérité. On parle de Liverpool, pas de l’ASC Ndiathiaar. “Caxaan baxul !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer