Xalass : Billet du jour
A la Une

Ruée de Presse vers le « Refus des tests ADN » par Sonko

Sur la trentaine de journaux parue ce vendredi matin, une bonne dizaine a barré sa ‘’Une’’ avec le même titre : « Ousmane Sonko refuse le test ADN » ! Le chiffre est pour le moins  ‘’énormissime’’. 33% des titres de la presse mettent ainsi le curseur principalement sur cette séquence du face-à-face entre le doyen des juges d’instruction, Oumar Maham Diallo et le Président du parti Pastef. S’il est accusé de « viols répétés et menaces de mort », Ousmane Sonko qui réfute et évoque la thèse du « complot » au plus haut sommet de l’Etat semble de plus en plus imprenable sur ce délit. Il a le droit avec lui.

Car, faut-il le rappeler, en vertu du « principe de l’inviolabilité du corps humain », il peut bien refuser ces tests. Et, pour bien d’autres raisons encore ! En effet, relégué par le certificat médical établi quelques heures après les accusations de la jeune dame Adji Sarr, le viol cherche apparemment un chef d’accusation qui prendrait sa place. Mais, à défaut d’en trouver, le « clan Adji Sarr » semble désormais viser un procès moral. Voilà sans doute les raisons qui poussent la partie civile à chercher les éléments de preuve d’une éventuelle relation charnelle consentie. Le cas échéant, Ousmane Sonko « le saint » passerait aisément comme un ‘’homme ordinaire’’ pour ne pas dire un vulgaire « faux dévot ». Hélas, cette prétention également a perdu la partie. La ruée vers le « refus des tests d’ADN » ne saurait donc prospérer car déjà, il n’est point question ici d’une affaire de refus de paternité. Accepter des tests ADN – ce qui équivaudrait à donner une partie de son corps – ferait de Sonko, adversaire désigné pour ne pas dire « ennemi public Numéro 1 » un agneau bon pour le sacrifice et qui, volontiers, se présente à l’autel en bêlant de joie.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page