Xalass : Billet du jour
A la Une

“Mbalit !” (Ordures)

 

Ils sont heureux, très heureux, les hôtes des mythiques Jeux olympiques de la jeunesse. Ils ne vivront pas l’enfer pestilentiel causé par les tonnes de « mbalit » (déchets) qui polluent l’air dakarois. Niangal himself a ordonné que les ordures disparaissent, s’il le faut par enchantement, des rues de la capitale sénégalaise et des autres endroits imédiats. Et, le tout nouveau ministre de l’Urbanisme, du logement et l’Hygiène publique et tous les autres acteurs qui s’activent dans les ors-durs ont intérêt à traduire ce voeu présidentiel à la lettre. Car, des décisions de ce genre, « Buur-Niangal » n’en prend que très raaarement ! D’ailleurs, la dernière fois qu’un tel ordre a été donné par Kor Marième Faye-Sall, remonte à la visite de son (ancien) homologue français François Hollande, au mois d’octobre 2012. Cela ne veut pas dire qu’il ne tient pas trop à la salubrité des espaces publics, à un environnement sain, au bien-être de ses concitoyens pour tout dire. Mais, juste que le Sénégal est un pays de Téranga, terre d’hospitalité par essence et par excellence qui pour rien au monde, ne peut se permettre de montrer le vrai visage de sa légendaire capitale (sale, vraiment sale, encombrée, polluée et irrespirable) à des hôtes venus d’horizons où il faut mettre des heures pour voir ne serait-ce qu’une feuille d’arbre qui traîne, un mégot écrasé ou un mouche qui vole. Donc, Abdou Karim Fofana et ses collaborateurs ont intérêt à trouver les voies et moyens de matérialiser cette volonté du chef de l’Etat.
Prévus à Ndakaru, Saly et Diamniadio en 2022, les jeux olympiques de la jeunesse, quatrième édition du genre, en plus de créer un nouvel écosystème sportif dans la capitale Sénégalaise, sera sans aucun doute une expérience unique pour des milliers de jeunes qui se retrouveront au Sénégal, un merveilleux pays qu’ils découvriront et porteront au cœur.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer