Xalass : Billet du jour
A la Une

MAUX DU PAYS : Macky à court de remèdes !

“Mon pays va mal…Le pays va mal…”. Tiken Jah Fakoly n’a certes pas la nationalité sénégalais – il n’en a d’ailleurs pas besoin, il est africain -, mais les paroles de son titre phare tiré de l’album “Le caméléon” s’adaptent à merveille au Sénégal où, tous les secteurs ou presque, semblent à l’agonie à cause d’une gouvernance “moy lolou” imposée par qui vous savez.

Après les éboueurs et les enseignants, après le collectif “Noo Lank” et les populations des villes intérieures (qui réclament des pistes de production) et les villages qui crient leur faim et leur soif, voilà que les transporteurs sénégalais et maliens, fatigués des tracasseries subies au port autonome de Dakar, entrent dans la danse en attendant la grève des boulangers prévue en février. Que dire de l’insécurité qui a fini d’installer la peur chez les populations des villes et des campagnes ?

Au même moment, l’Alliance pour la République de son excellence Buur Ñangal, est mis sens dessus-dessous par les jeunes “Mackyons” (COJER) qui ne ratent jamais l’occasion de se donner en spectacle, coups de poings en l’air comme ce fut le cas lors de leur dernière réunion mercredi dernier. Et, comme pour raviver le brasier, Moustapha Diakhaté le nouveau “banni” qui refuse le béni-oui-oui et l’omerta imposé par Ñangal, sur la question autour de son dernier mandat, Taf Diakhaté donc, trace les nouveaux contours d’une “APR New Look”. Et Macky Ñangal, dans tout ça ?

Hé bien, Buur, concernant le front social en plein feu, a juste “instruit” son gouvernement d’entamer des parlotes avec les enseignants et tous les autres secteurs en ébullition. Mais, Mack’s qui semble à court de remèdes face à tous ces feux, réserve la primeur de son intervention à son parti dont il vient de convoquer une réunion d’urgence. La patrie devra attendre. “La patrie avant le parti”, c’était juste une parole de p’litcien, un mot-clé avec tous les attributs d’une promesse électorale : elle n’engage que ceux qui y croient. Caaxan Baaxul !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer