Xalass : Billet du jour
A la Une

L’introspection collective (Ndeupp) s’impose !

L’introspection collective (Ndeupp) s’impose !

Le « Gamou », évènement religieux qui célèbre l’arrivée sur Terre du Prophète de l’Islam, Mouhamad (Psl) a vécu. Ou presque, puisqu’il en reste. Ce fut l’occasion pour les différents guides religieux du pays d’inviter disciples et populations à cultiver la paix, les politiciens à privilégier l’intérêt général, les croyants à cultiver l’adoration et leurs « champs » d’activités saines. N’empêche à l’occasion, bien des Sénégalaises comme Sénégalais ont rivalisé dans le folklore ; qui transparaît dans le « sagnsé » (habillement, pour ne pas dire déguisement) et le « sambaye mbayane » (discours laudateurs pour se remplir les poches, quitte à inventer des ancêtres). Or Celui dont on célébrait la venue au monde n’a été loué par Le Créateur que pour la pureté de son âme, son humanisme et son courage face à toute épreuve. C’est très probablement donc dans l’éducation, non réductible à l’instruction, qu’il faut investir afin que soit possible la « cité idéale » qui ne peut être que l’œuvre de citoyens, au sens plein du terme. Oui, c’est dans les âmes qu’il faut semer ! Un labeur qui exige des guides autant que des décideurs publics de prêcher, d’abord, par l’exemple. C’est par cette voie seulement que finiront les assassinats d’imams, les viols et crimes, le drame des réseaux sociaux, le sous-développement et autres avatars du paraître et du bavardage. Le chômage et le verbiage, également ! Bref l’introspection collective s’impose, pour ne pas aller vers la fatale dérive ! Qui parlait de « ndeupp national » ? Pour sûr, il sera pour le semis dans les âmes ce que le désherbage est pour les travaux champêtres !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page