Uncategorized
A la Une

PUR : Issa Sall confirme et explique pourquoi il a rejoint Macky Sall

“Réduire l’opposition à sa plus simple expression”. Plus qu’une banale déclaration d’intention, le chef de l’Etat semble décider à mettre en oeuvre cette volonté. Et, malgré les nombreux quolibets et autres critiques négatives suscités par cette boutade présidentielle devenue célèbre, Macky Sall s’attèle déroule son plan pour réussir cet objectif. Et, tant bien que mal, il engrange des points. Après avoir réussi à “anéantir” le parti démocratique sénégalais – emprisonnement de Karim, exclusion de Wade des potentiels candidats à la présidentiels (limite d’âge), “récupéré et recyclé les Oumar Sarr et cie -, le chef de l’Etat avait peu ou prou, réussi à insuffler un vent de discorde au sein du parti socialiste – avec l’emprisonnement de Khalifa Sall notamment.

Aujourd’hui, le voilà qui réussi une autre “belle prise” : “débaucher” le professeur Issa Sall, un ancien candidat à la présidentielle de 2019 et jadis éminent membre de l’opposition parlementaire. Un autre joli coup de maître sans doute après avoir réussi à “achever” Idrissa Seck, qu’il a réduit en lait dans un cocktail sucré avec du pain.

Issa Sall qui a rejoint le président de la République le dit clairement : “on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre”. Autrement dit-il, pour marquer la fin de son activisme dans l’opposition : “vous ne pouvez pas être à côté du président de la République et vouloir être dans l’opposition”. Justifiant sa nouvelle posture, il dira à nos confrères de igfm qui l’ont interrogé : “Nous sommes 17 millions de sénégalais. Le fait que le président de la République vous ait choisi pour vous demander de le conseiller, c’est important”.

L’ancien candidat à la présidentielle qui dit avoir ainsi adressé une lettre de démission de son poste de député au président de l’Assemblée nationale, confirme ainsi la prophétie du maire de Ziguinchor. Lui-même un “ex-opposant” entré dans les rangs du “Macky”, avait juré après la formation du dernier gouvernement en novembre dernier, que d’autres pontes de la politique, leaders dans l’opposition, ont déjà fait acte d’allégeance à Macky. Les sénégalais en découvriront sans doute d’autres après Idrissa Seck et Issa Sall.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer