Uncategorized
A la Une

Covid-9 et « des millions de morts » en Afrique : Adama Gaye démonte les « mensonges » d’Antonio Guterres

Au début de l’épidémie, des « spécialistes » s’interrogeaient sur le peu de cas constatés en Afrique. Les débats tournaient alors sur les raisons pour lesquelles le continent noir, contrairement à l’Asie, l’Europe et à l’Amérique, n’avait pas été atteint. Peu de temps après ces moult interrogations, l’Egypte ouvrait les portes de l’Afrique à l’épidémie du coronavirus. Le 14 février dernier, en effet, un ressortissant étranger diagnostiqué positif en Egypte alors qu’il revenait de voyage.

Depuis, la pandémie progresse et gagne du terrain en Afrique. Si bien le continent compte actuellement près de 1500 cas confirmés et une quarantaine de décès dus au coronavirus. Avant ces chiffres, le directeur général de l’organisation mondiale de la santé (OMS) appelait les dirigeants africains à « se réveiller » et à prendre les mesures nécessaires avant que le pire ne se produise. Cet appel qui a été bien suivi par la quasi totalité des pays africains où les constate des mesures de quasi confinement – état d’urgence au Sénégal et en Côte d’Ivoire, fermeture des frontières, suspension des liaisons aériennes – est en train de relativement limiter la propagation de l’épidémie dans le continent, comparé à l’Europe ou aux Etats-Unis.

C’est dans un tel contexte où la situation est nettement plus favorable en Afrique qu’ailleurs que le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a fait ce vendredi 27 mars, une sortie plutôt inquiétante pour annoncer un risque évident pour le continent africain qui risque de compter ses morts par millions. « Il faut absolument faire de l’Afrique une priorité de la communauté internationale. Ça veut dire un investissement massif. Tout ça à un niveau gigantesque. Il nous faut une mobilisation gigantesque, une priorité absolue parce qu’il encore temps à mon avis d’éviter le pire mais sans cette mobilisation gigantesque, je crains qu’on aura en Afrique des millions et des millions de personnes infectées et même si la population est plus jeune que dans le Nord, que dans les pays le plus développés, il y aura nécessairement des millions de morts », a notamment commenté Antonio Guterres.

Si elle n’a pas été commenté par les autorités publiques africaines, cette sortie plutôt surprenante a suscité de nombreuses réactions de personnes plus ou moins anonymes. Dans les réseaux sociaux notamment, l’Afrique n’a pas raté le secrétaire général de l’ONU.

Pour le journaliste et consultant sénégalais par exemple, « il est urgent de déconstruire et démentir la déclaration de Antonio Guterres qui, ajoutant à la psychose générale, prédit des millions de morts en Afrique du fait de la pandémie provoquée par le coronavirus ». « Vous mentez, Guterres ! », a écrit M. Gaye dans une contribution intitulée « Covid-19: Monsieur Guterres: Halte à vos mensonges ! »
Depuis Le Caire où il se trouve actuellement, Adama Gaye rétorque à Guterres : « Vous n’avez fait cette déclaration que pour que le monde donne de l’argent, par milliards de dollars, qu’il lui refuse, à l’organisation moribonde que vous dirigez ». « Désolé, votre projet est de profiter du malheur planétaire actuel pour capturer le sort de l’Afrique afin d’en faire un instrument de propagande destiné en vérité à sauver l’ONU », a encore écrit le journaliste-consultant qui a joute à l’endroit du secrétaire général des Nations-Unies : « Votre seul objectif, calculette à la place du cœur, est de vous servir encore sur la bête afin de continuer le train de vie folle et dépensière qui a déconnecté votre organisation des attentes d’un monde pressé, exigeant et conscient qu’elle était désormais plus dans l’esbroufe que le concret » !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page