SPORTS 
A la Une

Lac de Guiers 2 : Les raisons d’une impopularité

Il n’est certes pas de la race des excellents lutteurs, mais Lac de Guiers 2 n’en demeure pas moins un bon athlète, parmi les plus performants de l’arène sénégalaise. Selon nos confrères de l’Obs qui lui consacrent un dossier dans leur parution de ce mercredi 4 septembre, le puncheur du Walo, conscient de son impopularité, veut se rattraper sur le net à travers des vidéos hilarantes. Une nouvelle stratégie que notre confrère estime de bonne guerre pour le tombeur de Yekini qui, malgré cette prouesse, n’a pas eu le privilège de disputer un combat royal. Pis, il est resté une saison entière à se tourner les pouces avant de décrocher le combat de la clarification contre Modou Lô. Hélas, là aussi, Lac de Guiers n’a pas pu faire bonne figure. Il a été battu par le rock des Parcelles assainies au nombre de points à l’issue d’un combat insipide. Outre son côté marketing peu scintillant, Lac 2 semble aussi payer sa stratégie très défensive, à la limite ennuyante et décourageante pour les amateurs de lutte.
Même Max Mbargane qui reconnaît que le pensionnaire de l’écurie Walo reste un VIP de l’arène, estime cependant que la difficulté pour Lac de Guiers 2 c’est son impopularité. “Les promoteurs sont obnubilés par les lutteurs qui drainent des foules et qui intéressent les sponsors. Et, Lac 2 n’en est pas un, même si sur le plan sportif il a un parcours honorable”, commente Max Mbargane.
Par ailleurs faut dire que l’impopularité de Lac de Guiers 2 tient certes de son attitude dans l’enceinte lors de ses combats, mais aussi et surtout de ses nombreuses maladresses vis-à-vis de ses fans et autres sympathisants. Selon certaines indiscrétions, Lac est parmi les plus pingres des lutteurs de sa génération. Contrairement à un Balla Gaye 2 ou Modou Lô qui ne lésinent pas sur les moyens pour contenter les centaines de supporters qui prennent d’assaut leurs domiciles à l’occasion de leurs combats, Lac de Guiers, lui, rechignerait même à préparer des repas pour ces fans, des jeunes pour la plupart, qui quittent leurs maisons pour passer des heures chez le lutteur pour lui témoigner leur soutien. Toutes choses que le puncheur du Walo devrait songer à revoir s’il veut véritablement entrer dans le cœur des amateurs de lutte avec frappe.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer