SOCIETE 
A la Une

ZONES CRIMINOGÈNES AU SÉNÉGAL : La police cite Guédiawaye, Dakar, Mbour et Diourbel

Le bilan est loin d’être élogieux pour la ville de Guédiawaye, lieu de prédilection des malfaiteurs de tous ordres. Selon un recensement de la direction de la sécurité publique (DSP), cette partie de la banlieue dakaroise où la police a répertorié en début d’année (en un mois seulement), cinq (05) cas de meurtres contre trois (03) à Dakar, deux (02) à Mbour et un (01) à Diourbel.

Au cours de ces opérations nocturnes et diurnes, conduites entre du 1er au 31 janvier 2020, la police fait état de 7329 interpellations dont 7265 déferrements au parquet. Parmi eux, l’on compte 64 étrangers dont 31 remis entre les mains du procureur. Toujours selon la même source, 8771 plaintes ont été déposées.
Quant aux interpellations pour cause d’usage ou de détention de drogue, elles concernent 439 personnes.
Les cas d’atteinte aux biens – vol avec violence, vol de bétail et cambriolage, etc. – ont conduit à l’interpellation de 357 personnes.

Concernant les personnes interpellation pour des faits de prostitution, elles sont au nombre de 104 arrestations pour prostitution. Lors des mêmes opérations il y a également eu : 56 personnes interpellées pour coups et blessures volontaires, 31 pour viol, pédophilie et autres atteintes de mœurs », annonce la DSP qui révèle également 11 cas de meurtres recensés durant ce premier mois de l’année dont 10 ont pu être élucidés.

Dans la même période, la même source signale 499 accidents matériels et corporels, faisant 13 morts. Enfin, ces opérations de sécurisation conduites sur l’ensemble du territoire national ont permis à la police de mettre la main sur 6 boulettes de cocaïne, 24 capsules, 1, tonne de chanvre indien, 1374 cornets et 69 joints.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page