SOCIETE 
A la Une

Vol en réunion avec usage d’arme : Malick Ngom écope d’une perpet’ !

Le sort est jeté pour le sieur Malick Ngom. Accusé de vol en réunion, avec usage d’arme à feu, le sieur Ngom a été hérité d’une très lourde condamnation à perpétuité par la Chambre criminelle du Tribunal régional de Kaolack. Les faits qui lui ont valu cette lourde sentence remontent à l’année 2016. Dans la nuit du 14 au 15 novembre plus précisément. Avec ses acolytes, Malickh Ngom avait braqué des cantines et dérobés des marchandises d’une importante valeur. Informées, les forces de l’ordre déployées sur les lieux tomberont sur téléphone portable qui, vraisemblablement, appartient à l’un des malfaiteurs. Elles n’avaient pas tord. En effet, l’exploitation des données dudit téléphone leur a permis d’identifier Malick Ngom comme étant le propriétaire de l’appareil. Très vite, ce dernier sera alpagué par les forces de l’ordre. Mais, pour se disculper des faits à lui reprochés, l’accusé a servi plusieurs versions, les unes plus alambiquées que les autres. Il s’en est tellement mal pris qu’il finira par se perdre lui-même dans son propre labyrinthe de contrevérités.

Devant la barre de la Chambre correctionnelle du tribunal régional de Kaolack, le procureur de la République, convaincu de la matérialité des faits a requis une peine de dix (10) ans de travaux forcés contre le mis en cause. Une requête qui, malheureusement pour Malick Ngom, ne sera pas suivie par les juges qui ont eu le pied beaucoup plus lourd. Car, au délibéré, il écopera d’une condamnation à perpétuité. Ce, malgré les tentatives de son avocate. La robe noire a en effet, tout fait pour avoir la disqualification des faits. En vain. Pire encore, le prévenu devra, outre cette peine, payer la modique somme de cinq cent mille (500.000 F Cfa) et trois cent mille (300.000 F Cfa), respectivement au vigile et au commerçant, propriétaire du magasin, Adama Diallo dont la boutique a été dévalisée.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer