SOCIETE 
A la Une

TRAQUE DES CAS COMMUNAUTAIRES : L’opération sera lancée cette semaine (Dr Aloyse Diouf)

Partant du constat selon lequel les stratégies jusque-là mises en place n’ont pas pu empêcher la multiplication des cas issus de la transmission communautaires, les autorités sanitaires du pays ont décidé de changer de fusil d’épaule. Désormais, le « virus communautaire » sera traqué jusque dans ces derniers retranchements. Et, selon le directeur de cabinet du Ministère de la santé et de l’action sociale, le moindre soupçon, la moindre consultation de routine seront automatiquement accompagnés d’un test aléatoire. Ainsi, à défaut d’un dépistage massif comme le suggèrent certains techniciens de la santé, les autorités sanitaires comptent investir les différents postes et centres de santé.

A entendre le docteur Aloyse Waly Diouf qui s’est prononcé sur la question, la prochaine étape de cette traque aux « cas communautaires » va démarrer dès la semaine prochaine. Concrètement, les services sanitaires vont réaliser des tests sur un nombre assez importants de malades qui se présenteront au niveau des différentes structures de santé.

« Le premier acte consiste à requalifier la définition de « cas ». Car jusque-là, il s’agissait du malade qui portait les symptômes et qui venait d’une zone épidémique », rappelle d’abord le directeur de cabinet du ministre de la santé et de l’action sociale. « Cette théorie, rappelle le docteur Aloyse Waly Diouf, sera relevée pour élargir l’éventail des cas qui peuvent être considérés comme suspects ».

Toujours selon le docteur Aloyse W. Diouf, le second acte de la nouvelle stratégie consiste à passer à « la recherche active ». En d’autres termes, « il va falloir, chez les malades qui viennent en consultation de routine pour des maux de ventres ou autres, faire des tests aléatoires. Il faut tester tous ceux qui viennent en consultation dans les zones où il y a des cas communautaires », préconise le docteur Aloyse Waly Diouf, joint par nos confrères de la radio futurs médias (RFM).

Ce lundi 13 avril 2020, le Sénégal a enregistré un nouveau cas communautaire pour la quatrième journée consécutive.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page