SOCIETE 
A la Une

TOUBA : Les agents de Safinatoul Amane exfiltrés par la police

Le pire a été évité de justesse grâce à la promptitude des forces de l’ordre. Des jeunes très remontés contre « Safinatul Amane » ont envahi les locaux de cette police religieuse de Touba. Ils dénoncent des sévices à l’encontre du guide religieux et non moins adjoint au maire, Serigne Sidy Cheikhouna Mbacké, petit-fils de Serigne Abdou Lahat.

Selon certaines informations, tout serait parti d’une série d’interpellations d’individus effectuée par les agents de la dahira « Safinatoul Amane » qui gère une partie de la sécurité dans la ville sainte. Parmi les personnes arrêtées, figurent un trio, des dames qui s’activent dans le ramassage des ordures pour le compte de la municipalité. Selon les mêmes sources, ces dernières auraient portés des habits indécents, interdits dans la ville sainte de Touba. Informé de cette arrestation, l’adjoint au maire Serigne Sidy Abdou Lahat est parti au siège de Safinatoul pour demander la libération des personnes interpellées. Mais, contre toute attente, il aurait été violenté par la police religieuse, après des échanges houleux. Certaines sources font état d’une fracture dont serait victime le marabout, petit-fils de Serigne Abdou Lahat, troisième Khalife général des Mourides. Ayant eu vent de l’affaire, des jeunes ont pris d’assaut les locaux de la police religieuse pour régler leurs comptes aux agents de Safinatoul Amane. Et, n’eût été les interventions des forces de l’ordre, les jeunes allaient y mettre le feu. Malgré tout, ils sont parvenus à détruire les insignes avec des jets de pierres.
Les jeunes dont les témoignages ont été recueillis par le correspondant de la Rfm, ont dénoncé certaines pratiques de la dahira « Safinatoul Amane », qui selon eux, ne respectent nullement les recommandations de leur responsable morale, Serigne Modou Lô Ngabou. Pour le moment, le calme est revenu malgré la présence forte des forces de sécurité.
LE SIEGE DE SAFINATUL AMANE ATTAQUE PAR DES JEUNES A TOUBA : Les agents exfiltrés par la police

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page