SOCIETE 
A la Une

THIÈS : La mère du présumé meurtrier de Marième Diagne raconte son fils

24 heures après le drame, le meurtre de Marième Diagne continue d’alimenter les débats à Thiès et un peu partout ailleurs à travers le pays. Et, aujourd’hui, plus que jamais, des parents du présumé meurtrier évoque des troubles psychiques chez Assane Diagne qui, depuis l’âge de 7 ans, souffrait souvent de ces troubles. Mais, selon des témoignages concordants recueillis au quartier Médina Fall Station, cet homme de 30 ans était l’ex-petit ami de la défunte.

Le mobile du crime pourrait donc être passionnel. Mais, selon la mère du meurtrier présumé qui s’est confiée à nos confrères de Dakaractu, celui-ci ne cessait de dire que son ex, Marième Diagne lui devait de l’argent. Ce qui demeure constant, c’est que le bourreau et la victime se fréquentaient. « Ils avaient déjà eu de sérieux problèmes qui avaient nécessité l’intervention des parents pour régler l’affaire », confie la tante d’Assane Guèye qui révèle également que leurs récurrentes disputes avaient fini par détériorer leur relation. « Je pensais qu’ils ne se voyaient plus jusqu’au jour où Assane est venu me dire que Marième lui devait de l’argent », poursuit la tante.

La mère d’Assane Guèye connaissait également la relation entre son fils et Marième Diagne qui selon elle, venait souvent rendre visite à son fils. « Je la répudiais souvent quand je la trouvais seule avec Assane dans la chambre de celui-ci. Je lui ne cessais de lui dire qu’une fille ne doit pas rendre visite à un garçon et, de surcroit, avoir une certaine intimité avec lui dans une chambre », raconte la mère d’Assane Guèye qui confirme également que son fils ne jouit pas toujours de ses facultés mentales.

L’un dans l’autre, Assane Guèye a commis l’irréparable ce samedi au quartier Médina Fall de Thiès où, muni d’un couteau, il s’est introduit au domicile familiale de Marième Diagne – qui serait d’ailleurs mariée – pour lui asséner des coups avant de la poignarder à mort.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page