SOCIETE 
A la Une

TABASKI : Diouf Sarr invite les sénégalais à une fête en mode semi-confinement volontaire

Eu égard au contexte actuelle marqué par la propagation continue du virus, le ministre de la santé et de l’action sociale a envoyé un « message » bien particulier aux sénégalais. Abdoulaye Diouf Sarr qui l’a annoncé ce vendredi, dit inviter les sénégalais à passer la fête de la Tabaski en résidence. Une sorte d’assignation à résidence volontaire pour éviter les nombreux contacts, et autres déplacements, vecteurs de transmission du virus.

Pour Abdoulaye Diouf Sarr, « la tabaski ne doit pas être une occasion de propagation et de dispersion de la pandémie dans le pays ». En conséquence, le ministre de la santé et de l’action sociale a recommandé vendredi aux sénégalais de passer la fête là où ils résident afin de limiter les déplacements au strict minimum et éviter une « dispersion » de l’épidémie concentrée à 90% sur l’axe Dakar-Thiès-Diourbel.

Rappelant que les sénégalais ont l’habitude de passer la Tabaski dans leur localité d’origine, Abdoulaye Diouf Sarr insiste tout de même sur le fait que « chaque sénégalais est porteur de (la) victoire contre le COVID-19 ». Dans cette optique, il insiste sur ce message en précisant que cela permettrait d’éviter « une dispersion très importante de la maladie, qui peut créer des problèmes après ».

Revenant sur la nécessité du respect strict des mesures de protection individuelles et collectives, le ministre de la santé et de l’action sociale rappelle que chaque sénégalais doit faire de la lutte contre cette pandémie « un combat personnel », par le port systématique de masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation physique.

A ce jour, le Sénégal compte 9422 dont 182 décès, un évacué, 6291 guéris et 2948 patients sous traitement.

Abdoulaye Diouf Sarr s’est exprimé en marge d’une cérémonie de réception d’un don de l’organisation mondiale de la santé (OMS), constitué de 15.000 tests et 22.000 kits de prélèvements et d’équipements de réanimation de l’OMS, au Laboratoire national de santé publique basé dans la région de Thiès.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page