SOCIETE 
A la Une

SURCHARGE DES CENTRES DE TRAITEMENT : Le docteur Bousso annonce de nouvelles mesures

La maladie du coronavirus a pris la courbe ascendante au Sénégal. Les cas testés positifs s’accroissent chaque jour et conduit même à une saturation des structures hospitalières qui accueillent les malades. Pour faire face à cette situation, les autorités sanitaires ont décidé de changer de méthodes. Elles ont pris de nouvelles orientations par rapport à la prise en charge des personnes contactes. Le Directeur du centre des opérations d’urgence sanitaire, Docteur Abdoulaye Bousso a décliné cette nouvelle stratégie, après le point sur la situation du jour. Selon lui, aujourd’hui, le nombre de cas augmente et la capacité de prise en charge des structures de santé sont en train d’atteindre leur degré de saturation. C’est pourquoi, relève-t-il, la prise en charge extra-hospitalière a commencé avec l’utilisation de structures non hospitalières pour prendre en charge les patients positifs.

« LES RÉCEPTIFS HÔTELIERS DÉDIÉS AUX PERSONNES POSITIVES »

« Cette prise en charge extra-hospitalière va s’étendre à des réceptifs hôteliers. Aujourd’hui, on a vu que, par rapport à la capacité de nos réceptifs hôteliers qui sont aujourd’hui occupés par la plupart des contacts, il est difficile de prendre en charge certains patients positifs qui sont actuellement à domicile et que nous sommes en train d’évacuer », a expliqué Dr Bousso. Avant d’ajouter : « concernant les contacts, au début, nous avions une prise en charge à domicile des contacts, puis nous sommes passés à un confinement des contacts dans les hôtels. Aujourd’hui, pour les contacts, la prise en charge va se faire à domicile. Donc, les contacts vont être confinés à domicile et les réceptifs hôteliers vont être dédiés aux personnes déclarées positives ».

A l’en croire, cette stratégie permettra d’avoir beaucoup plus de capacité. « Aujourd’hui, ce que nous voulons c’est que nos hôpitaux ne soient pas transformés en hôpital Covid et que l’ensemble des autres maladies puissent continuer à être prises en charge dans nos structures de santé. Donc, il est important de pouvoir avoir d’autres lits que nous trouverons dans les réceptifs hôteliers qui aujourd’hui vont être prioritaires pour les patients positifs », a indiqué le Dr Bousso.

LES VOYAGEURS ENTRANT CONFINÉS CHEZ EUX

Par rapport aux voyageurs entrants, Dr Bousso soutient que la décision qui a été prise est de revenir à la stratégie initiale qui était de faire un streaming de tous les voyageurs à l’entrée. « Toute personne suspecte sera isolée en attendant son résultat. Et si cette personne est positive, elle va être transférée dans un centre de traitement. Pour tous les autres passagers qui arrivent au Sénégal et qui ne présentent aucun signe, ils seront laissés et devront rentrer chez eux pour se mettre en quarantaine à leur domicile pendant 14 jours. Donc, aujourd’hui, c’est la stratégie qui est adoptée pour les voyageurs », explique-t-il.

Aussi, rappelle, Dr Abdoulaye Bousso, il y a déjà des sites de prise en charge extra-hospitaliers au niveau de Guéréo, du Hangar de l’aéroport, à Sédhiou, à Bambey. Ces sites, rassure-t-il, vont être développés dans toutes les régions pour permettre de ne pas saturer les structures de santé. Il y a, poursuit-il, d’autres sites qui vont être opérationnels dans les prochaines heures. C’est le site de la base arienne de Thiès que l’armée a bien voulu mettre à la disposition du ministre de la Santé.

Source Emedia

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page