SOCIETE 
A la Une

SOUTIEN A LA DIASPORA : Amadou Ba dresse la liste du père Noël

Dans le cadre du plan global de riposte contre le coronavirus, le président de la République a annoncé un programme de résilience économique et sociale (PRES) dont l’un des volets prévoit un soutien à hauteur de 12 milliards 500 millions destinés sénégalais de l’extérieur. Ce jeudi, pour la première fois depuis cette annonce faite par le chef de l’Etat lors de son message à la Nation, le 3 avril dernier, le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, Amadou Ba, s’est officiellement prononcé sur ce sujet. Et, c’est pour tracer le chemin de fer qui devrait mener à la bonne conduite de ce plan de sauvetage tant attendu par une bonne partie des sénégalais de l’extérieur.

Mais, d’emblée, il faut retenir que tous les sénégalais de la diaspora ne sont pas concernés par cette mesure. Selon le patron de la diplomatie sénégalaise, sont exclus du programme : « Tous les sénégalais qui bénéficient déjà du soutien de leur pays d’accueil, et ceux disposant de revenus suffisants pour vivre ».

Ainsi sur la liste du père Noël figurent : « Les étudiants non boursiers qui faisaient de petits boulots pour subvenir à leurs besoins et qui ne peuvent plus le faire à cause de la pandémie, ceux qui sont dans une situation de vulnérabilité – surtout les vendeurs à la sauvette – en situation régulière ou non ».

Amadou Ba qui rappelle que le ministère des affaires étrangères avait mis en place un comité de crise dès le début de l’épidémie en Chine, renseigne que ce comité présidé par le secrétaire d’Etat en charge des sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr, va se charger de la répartition de ces fonds. « Nous avons demandé à ce comité de travailler, le plus rapidement possible, en toute transparence, de manière décentralisée et déconcentrée. Dans quelques jours, Moïse Sarr va annoncer les montants alloués à chaque pays et à chaque catégorie – étudiants, secteurs informels, les personnes malades… », a encore dit Amadou Ba qui précise que des commissions seront mises en place sous la présidence des ambassadeurs, avec une équipe constituée des consuls généraux ou de consuls (simples), des agents comptables, des députés de la diaspora et de toute autre personne ressource dont l’expérience pourrait servir ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page