SOCIETE 
A la Une

SIDA AU SENEGAL : Des proportions inquiétantes chez les femmes

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal s’est résolument engagé à mettre fin au Sida en 2030. En attendant, le pays maintient son taux de prévalence au plus bas niveau, à 0,5%. Un taux néanmoins qui est faussé par certaines disparités chez les travailleurs du sexe notamment.

La disparité est également constatée en fonction des zones concernées et, vis-à-vis du genre. En effet, aujourd’hui les chiffres disponibles font état d’une prédominance de la maladie chez les femmes, moins que chez les hommes.

Selon le Dr Fadou Nar Mbaye Diouf, “les femmes sont beaucoup plus touchées” par le VIH/Sida que les hommes, avec un taux de prévalence de 0,6%. La secrétaire exécutive adjointe du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS), a fait cette révélation vendredi dernier dans le département de Mbour où elle prenait part à la cérémonie de remise d’attestations à des récipiendaires au terme d’une formation en cartographie locale sur la dynamique de vulnérabilité au VIH/Sida en Afrique de l’Ouest, organisée à l’initiative de l’ONG Enda Santé.

Il est important de souligner qu’au Sénégal, les femmes, avec un taux de prévalence de 0,6%, sont beaucoup plus touchées que les hommes. C’est pourquoi nous accordons une importance capitale à cette cible, surtout que dans le cadre de la transmission mère-enfant, nous voulons aller vers l’élimination”, a ajouté le Dr Fatou Nar Mbaye Diouf.

Selon les derniers chiffres disponibles, le Sénégal es à un taux de prévalence de 0,5% au sein de la population générale, le meilleur en Afrique grâce à d’énormes efforts accomplis après trente (30) années de lutte contre le Sida. Selon le CNLS, 87% des personnes vivant avec le VIH sont sous traitement ARV et 79% ont une charge virale supprimée soit 20 927 personnes en 2018.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer