SOCIETE 
A la Une

SACRÉE-COEUR : La 2e femme de « Diop/Iseg » veut expulser sa belle-mère, sa co-épouse et Abiba

« Un malheur ne vient jamais seul », dit un célèbre adage. Le président du groupe ISEG/UNIDAF est en train de le confirmer. Mamadou Diop déjà sous le coup d’un mandat de dépôt pour détournement et corruption de mineure entre autre chefs d’accusation, devra se résoudre à assister depuis sa cellule à la vive tension qui est en train de déchirer sa famille.

Et, comble de confusion, sa propre mère âgée de 79 ans, est citée dans cette triste affaire. Selon les informations de nos confrères du journal L’Observateur qui en parlent dans leur édition de ce week-end, Mme Diop Amsatou Seydi, seconde épouse du patron de l’ISEG est en train d’initier une procédure pour faire expulser la mère de Mamadou Diop, sa première épouse et sa fille Abiba. Selon nos confrères, la dame Seydi leur a déjà servi une sommation et une assignation d’expulsion. La deuxième épouse de Mamadou Diop leur demande tout bonnement de quitter l’immeuble qu’elles occupent à Sacré-Coeur et qui serait sa propriété. Amsatou Seydi, plus connue sous le nom de Mme Diop, a été pendant longtemps l’une des chevilles ouvrières du groupe ISEG aux côtés de son mari. Elle aurait selon nos confrères, brandi un état de droit réel délivré…deux mois après l’incarcération de Mamadou Diop.

Dans le cadre de ce bras de fer qui est sorti du cadre familiale depuis le 10 juillet dernier avec des plaintes croisées au commissariat de Dieupeul, les différentes parties ont rendez vous au tribunal hors classe de Dakar, le 27 juillet prochain.

Pour rappel, Mamadou Diop, président directeur général de l’école d’entrepreneuriat et de journalisme (ISEG) est en détention depuis le mois de mars dernier dans le cadre d’une affaire de moeurs qui l’oppose à la jeune chanteuse Dieynabou Baldé, alias Dieyna. Il est accusé de détournement et corruption de mineure. En attendant d’être attendu dans le fond de ce dossier, Mamadou Diop a vu ses nombreuses demandes de mise en liberté provisoire refusées.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page