SOCIETE 
A la Une

RETROUVÉE À TOUBA : L’épouse du prêcheur Oustaz Oumar Sall avait fugué

Une affaire pour le moins intrigante. Épouse du célèbre prêcheur Oustaz Oumar Ahmeth Sall, la dame Awa Ndiaye dont la disparition avait été signalée il y a une semaine a été “retrouvée” dans la ville sainte de Touba. Elle aurait été aperçue par des éléments du Dahira Moukhadimatoul Khidma, ce samedi 8 février aux environs de 14 heures. Seulement, selon certaines informations, la dame aurait rallié la ville de Touba de son propre chef, sans contrainte aucune. Autrement, sa “disparition” n’était pas liée à un quelconque rapt.

Selon un responsable du Dahira interrogé par Baol Infos, la dame était dans le lot d’un groupe de femmes qui “perturbaient” la quiétude de la ville sainte. Voici son récit…
“Parmi ces femmes, il y avait une dame qui ne semblait pas jouir de toutes ses facultés mentales. Elle semblait tomber en transe. Nous avons réussi à la calmer et lui avons fait comprendre qu’elle ne risquait rien. Ensuite, elle a accepté à nous parler et nous a dit qu’elle s’appelle Fatou Sarr et qu’elle habite Thioubène dans le Saloum. Elle nous a révélé qu’après le décès de ses parents, elle était venue à Dakar, chez sa tante mais, celle-ci la maltraitait. C’est pour cette raison qu’elle a fugué. Elle nous a remis un numéro de téléphone mais, il ne répondait pas. Quand on lui a proposé de retourner chez sa tante, elle a refusé catégoriquement. Elle nous a dit qu’elle n’y pense même pas. Nous lui avons demandé ce qu’elle comptait faire, elle nous a répondu qu’elle voulait retourner à Thioubène. Nous l’avons gardé jusque tard dans la nuit, à l’heure de la descente. Et, comme nous n’avions aucun numéro de téléphone fonctionnel pour joindre ses parents, nous l’avons confiée à Serigne Mbacké Dieng chez qui elle a passé la nuit dans d’excellentes conditions. Quand nous sommes revenus le lendemain, dimanche, nous lui avons demandé comment s’était passé son séjour dans cette maison. Elle a reconnu avoir été bien traitée mais, qu’elle souhaitait rentrer à Thioubène. Sur ce, nous avons usé de nos moyens et par l’intermédiaire de plusieurs membres du Dahira dont un qui habite Keur Madiabel, nous avons pu joindre un habitant de Thioubène. Cet interlocuteur, nous a confirmé qu’il connait les parents de la jeune femme mais, nous a également suggéré d’appeler son grand-frère du nom de Mouhamed Ndiaye, qui vit à Dakar. Ce dernier que nous avons pu joindre nous a demandé de lui envoyer une photo de la dame via WhatsApp avant de confirmer qu’il s’agissait bien de sa demie soeur. Il a également confié que la dame est l’épouse de Oustaz Oumar Sall avant de proposer d’envoyer un émissaire pour venir la récupérer à Touba. Mais, comme il s’agit d’une femme mariée, nous avons jugé plus correct d’informer son époux. C’est ainsi que nous avons appelé le commissaire pour l’informer. Nous avons ensuite essayer d’avoir le numéro de téléphone de Oustaz Oumar Sall. Nous avons pu l’obtenir par l’intermédiaire de Serigne Elhadji Ndiaye Ndiny qui l’a joint pour l’informer de la situation. Quand j’ai eu Oumar Sall au téléphone, je lui ai dit que la dame dit s’appeler Fatou Sarr, Oumar Sall m’a dit qu’il ne s’agiassait donc pas de son épouse. Je lui ai alors suggérer de lui envoyer sa photo. Quand il a reçu la photo par WhatsApp, il a confirmé qu’il s’agissait bien de son épouse. Nous lui indiqué le lieu où il pouvait nous trouver avant de rappeler le commissaire pour lui dire que finalement nous avons pu joindre le mari de la dame. Pendant tout ce temps, nous n’avons rien dit à la dame pour éviter qu’elle s’enfuit”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer