SOCIETE 
A la Une

RESTRICTIONS DE VOYAGE DANS L’ESPACE UE : Le Sénégal encore zappé, la Tunisie, le Rwanda et le Maroc seuls pays africains éligibles

Les vacances estivales lui donnent des enjeux encore plus énormes. Le conseil de l’union européenne qui a renouvelée sa liste des pays exemptés de restrictions de voyage a réduit le nombre de pays autorisés à entrer dans l’espace européen. Cette fameuse liste créée il y a un mois, a été actualisée pour la deuxième fois. Et elle est passée de quinze à douze pays. L’Algérie qui était parmi les pays retenus ne présente plus des critères suffisamment acceptables pour rester sur la liste du fait de la montée en puissance du COVID-19 dans ce pays. Outre l’Algérie, la Serbie a également été retirée de la liste. Le Montenegro également.

En Afrique, le Rwanda, la Tunisie et le Maroc restent les deux seuls pays autorisés à voyager dans l’espace de l’UE. Le Canada, l’Australie, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay, et la Chine avec une condition de réciprocité.

Le Sénégal, une nouvelle fois zappé, avait décidé d’appliquer le principe de réciprocité. Le ministre du tourisme et des transports aériens, Alioune Sarr qui avait confirmé cette volonté du chef de l’Etat écrivait : “Suite à la décision de l’Union européenne de bannir le Sénégal ce jeudi 16 juillet 2020, de la deuxième liste des pays autorisés à voyager dans son espace, l’Etat du Sénégal a pris la décision suivante : le principe de la réciprocité sera applicable à tous les États ayant pris des mesures à l’encontre du Sénégal”.

Le Sénégal qui compte actuellement plus de 10 000 cas positifs de coronavirus et une propagation rapide du virus risque d’être de nouveau exclu de la liste de l’UE si la gestion de la pandémie n’est pas “améliorée” et calquée aux standards européens.

Cette mesure qui est un moyen pour l’UE de lutter contre la propagation de la pandémie à coronavirus dans son espace, est en particulier basée sur des critères épidémiologiques. Elle précise les pays pour lesquels les restrictions aux frontières extérieures de l’UE devraient graduellement être levées.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer