SOCIETE 
A la Une

REPRISE DES COURS : Les enseignants regagnent les classes le 19 mai, le baccalauréat prévu le 3 août 2020

L’Etat du Sénégal est décidé à faire redémarrer les cours malgré la résistance du virus qui continue de se propager à travers le pays. Mieux, le ministère de l’éducation nationale semble déjà avoir fini de tracer le chemin de fer pour la reprise des cours pour les élèves en classe d’examen. En attendant un décret présidentiel qui serait dans le circuit pour notamment organiser le réaménagement du calendrier scolaire, les enseignants sont appelés à rejoindre les salles de classe le 19 mai prochain, soit deux semaines avant les élèves des classes de CM2, 3e et Terminale qui vont y retourner le 2 juin prochain. Au préalable, le ministère de l’éducation nationale prévoit un nettoyage et une désinfection des établissements scolaires à travers le pays.

Selon le porte-parole du ministère de l’éducation nationale, Mouhamed Moustapha Diagne, interrogé par la radio nationale, cette reprise sera « progressive ». « Nous commencerons par les classes d’examen (…) pour éviter des concentrations dans les établissements du Sénégal ».

Pour mieux encadrer cette reprise, un comité interministériel a été mis en place. Il est composé du ministre de l’éducation nationale, Mamadou Talla, du ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et du ministre des transports terrestres, Me Oumar Youm. Des dérogations sont ainsi prévues pour les enseignants qui pourront voyager à travers le pays et disposeront d’autorisations spéciales.

Cette réaménagement du calendrier scolaire implique selon le porte-parole du ministère, un report des différents examens qui sont prévus pour de nouvelles dates. Ainsi, l’examen du CFEE et le concours d’entrée en 6e sont respectivement prévus les 26 et 27 juillet sont prochain, le BFEM aura lieu le 17 août. Quant à l’examen du baccalauréat, il aura lieu le 3 août prochain.

Lors de sa réunion du 29 avril dernier, le Conseil des ministres avait décidé de la reprise des cours dans les classes d’examen du pays. Une décision qui peine cependant à remporter l’adhésion des acteurs du secteur.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page