SOCIETE 
A la Une

RÉPONSE À ME EL HADJ DIOUF : « Le dossier médical n’indique nulle part la présence de sperme » (Avocats de Sonko)

Depuis l’éclatement de cette affaire de viols répétifs présumés, les rumeurs inondent l’espace public, les unes plus folles que les autres. Parmi ces rumeurs, celle de la présence de sperme dans le dossier, qui aurait été prélevé par l’accusatrice d’Ousmane Sonko sur son bourreau. Invité de l’émission hebdomadaire « Jakaarlo » sur la TFM, Me El Hadj Diouf, avocat de la jeune dame Adji Sarr, suggère des tests ADN puisque, pense-t-il, du sperme aurait été prélevé et évoqué dans le dossier. Face à cette sortie médiatique du conseil de la victime présumée, les avocats du leader de Pastef/Les Patriotes ont réagi. A travers un communiqué rendu public ce samedi 13 février 2021, Me Cheikh Khoureychi Ba et ses six autres confrères, disent attirer l’attention de l’opinion sur le fait que ces allégations sont « fausses ».

« En effet, le seul dossier médical concernant cette affaire, établi le 3 février 2021, n’indique nulle part que du sperme a été prélevé ou retrouvé », précisent les avocats d’Ousmane Sonko dans leur communiqué. En conséquence, le collectif des avocats de Ousmane Sonko disent se réserver le droit d’exercer les recours idoines « pour faire cesser ces infractions ».

L’affaire opposant la jeune dame Adji Sarr à Ousmane Sonko occupe encore l’actualité nationale à travers les médias. La jeune dame Adji Sarr accuse le leader du parti Pastef/Les Patriotes de « viols répétitifs » sous la menace de deux armes à feu. Les faits supposés se seraient déroulés dans un salon de massage sis à Sacré-Coeur, non loin du domicile du député. Après les premiers éléments de l’enquête préliminaire, l’Assemblée nationale a été saisie d’une requête de levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko qui, criant au « complot », avait refusé de déférer à une convocation de la gendarmerie sans ce préalable. Le bureau de l’assemblée et la conférence des présidents a donné son feu vert pour le déclenchement de cette procédure, sixième du genre depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page