SOCIETE 
A la Une

PRISON DE DIOURBEL : Une détenue engrossée par un garde

Le fait n’est pas nouveau (un cas similaire avait été noté en 1995. Mais, le maton avait fini par épouser la détenue engrossée, ndlr). Mais la gravité reste énorme, sinon plus encore. Une détenue qui entretenait des relations charnelles avec un garde pénitentiaire a fini par tomber enceinte de ce dernier. Les faits se sont déroulés à la maison d’arrêt et de correction (MAC) de Diourbel. Selon nos confrères du journal L’Observateur qui en parlent dans leur édition de ce vendredi 14 août, une détenue nommée A. K. a été engrossée par un maton.

Condamnée à une peine de cinq ans ferme, elle avait été reconnue coupable d’infanticide avant d’être incarcérée à la prison de Diourbel. C’est dans ce lieu de privation de liberté que la dame a noué une relation avec le garde qui selon nos confrères, “profitait” des moments où la dame A. K. préparait le repas du régisseur pour entretenir des rapports sexuels avec elle. La fréquence de ces rapports finira ainsi par engendrer une grossesse. Toujours selon le récit de L’Obs, la dame a voulu tenter le coup de l’infanticide. “Elle a voulu encore tenté de tuer son bébé au motif que le maton a refusé de reconnaître la paternité de l’enfant”, écrit notamment le journal du groupe Futurs médias.

Il faut noter que selon L’OBS, la dame “était consentante” parce que, dit-elle, “elle avait des besoins physiologiques”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer