SOCIETE 
A la Une

POURSUIVIE POUR BIGAMIE : Une dame invoque l’insatiable libido de son mari

Tout a commencé quand la dame G. Bathily, accusant son mari de ne pas l’entretenir convenablement, a décidé de claquer la porte de son domicile conjugal. Informé, son mari, M. Timéra, un expatrié sénégalais décide de poursuivre son épouse pour bigamie. Devant les enquêteurs du commissariat de la Médina, Timéra révèle qu’il n’a jamais répudié son épouse. Etabli en France avec ses parents et son épouse, depuis 2000, il fait la navette et ne reste jamais longtemps sans séjourner à Dakar. Mais, en 2014, une fois à Dakar, sa dame décide de la quitter sans crier gare. « Elle a juste dit à sa mère qu’elle se rendait à Pikine », confie M. Timéra aux enquêteurs et de révéler qu’en réalité, celle-ci s’était rendue à Bakel. Le plaignant ajoute avoir à « plusieurs reprises », demandé à sa douce moitié de rentrer, mais cette dernière, malgré toutes les interventions et autres tentatives de conciliation, refuse de s’exécuter. Finalement, elle serait revenue à de meilleurs sentiments en décidant de renouer avec son mari légitime. Mais, à sa grande surprise l’époux apprend que sa femme s’est…remariée à Bakel avec un émigré.

Interrogée sur les faits, l’épouse a donné sa version en mettant en cause l’inconduite du mari. Selon G. Bathily, depuis leur union en 2006, Timéra lui faisait vivre l’enfer. Selon l’épouse, le mari est un grand « radin » qui a toujours refusé de les entretenir, elle et son enfant, ne pensant qu’à satisfaire sa libido. De guerre lasse, G. Bathily finit par quitter le domicile conjugal et demander le divorce. Une séparation que le mari aurait accepté en le disant de vive voix à son frère. Selon la dame, c’est seulement après cet épisode qu’elle s’est remariée. Elle confie qu’elle était chez son nouveau mari, en Mauritanie, quand Timéra a débarqué pour l’accuser de bigamie. Le dossier a été transmis au juge qui devra le trancher.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page