SOCIETE 
A la Une

PLAINTE : Cheikh Oumar Anne veut 10 milliards de Pape Alé Niang

L’honneur de Cheikh Oumar Anne vaut au moins dix milliards de francs CFA. C’est du moins ce que réclame l’ancien directeur général du centre des oeuvres universitaires de Dakar (COUD) dont la gestion jugée fortement décriée par les enquêteurs de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (l’OFNAC) a inspiré le premier livre de notre confrère Pape Alé Niang. Intitulé « Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud », ce brûlot revient avec en détails sur le rapport établi en 2016 par ce corps de contrôle mis en place par le chef de l’Etat, Macky Sall dès les premiers mois après son accession à la magistrature suprême.

Cheikh Oumar Anne, qui entre temps a été nommé ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation s’est senti diffamé et blessé dans son honneur a instruit deux de ses avocats, Mes El Hadj Diouf et Baboucar Cissé de porter le combat devant les juridictions sénégalaises. Dans cette perspective, une procédure est déjà déclenchée avec la rédaction d’une citation directe destinée au journaliste-chroniqueur. Mais, Pape Alé Niang n’est pas la seule cible de Cheikh Oumar Anne et de ses avocats. En effet, l’ancien porte-parole de l’OFNAC et non moins signataire de la préface du livre en question, Mody Niang est également visé par l’action judiciaire qu’envisage d’intenter le « personnage principal » du livre de notre confrère.
Sur sa déposition, l’ancien directeur du Coud ordonne aussi « le retrait pur et simple de tous les exemplaires du livre sur le marché et l’arrêt de sa commercialisation ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page