SOCIETE 
A la Une

PIKINE ICOTAF : Un lieutenant de police arrêté pour viol sur un garçon

Malgré l’enveloppe de quatre cent mille francs qu’il a proposée aux parents de la victime, le lieutenant de police C. A. B. N., n’a pu sortir du guêpier dans lequel il a été plongé par ses instincts libidinales. En service au Port autonome de Dakar, ce sous officier de la police, âgé de 42 ans, a en effet été arrêté par ses collègues et placé en garde à vue pour viol présumé sur un garçon âgé de 16 ans. Selon nos confrères du journal L’Obserteur qui relatent l’information dans leur édition du jour, les faits remontent dans la nuit du 26 au 27 décembre dernier au célèbre quartier Icotaf de Pikine. Le lieutenant de police aurait abusé sexuellement du jeune garçon après l’avoir invité dans sa chambre et promis de l’aider à intégrer un club professionnel de basket. Mais, sous la menace d’un pistolet il aurait intimé au garçon l’ordre de se déshabiller et d’avoir de passer à l’acte ou tout au moins une fellation. Ce que ce dernier a catégoriquement refusé. Mais, toujours sous la menace de son pistolet, le policier aurait finalement réussi son coup.

Recherché par la police, le présumé violeur tente de noyer l’affaire en rendant au domicile de la victime. Sur place, il aurait proposé les 400 000 francs CFA aux parents du jeune basketteur. Ces derniers lui tendent alors un piège en faisant semblant d’accepter le deal. Mais, discrètement, ils alertent la police qui avait déjà ouvert une enquête. Très, vite, des éléments de la police de Pikine font une descente au domicile de la victime présumée où ils ont trouvé la mis en cause. Mis aux arrêts et placé en garde à vue, une perquisition a par la suite été effectuée chez lui. Et, toujours selon nos confrères, la moisson a été pour le moins fructueuse : les policiers ont en effet découvert chez leur collègues deux armes à feu, des préservatifs, des lubrifiants, de la drogue, deux tenues treillis et un béret bleu des Nations-Unies.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page