SOCIETE 
A la Une

PÉNURIE ET HAUSSE DU PRIX DU CIMENT : Le ministre du commerce donne des explications et rassure

Aminata Assome Diatta a été interrogée par nos confrères du site igfm. Dans cette interview, la ministre du commerce est revenue sur la « pénurie » du ciment et donné les raisons qui ont favorisé la hausse du prix de ce produit dynamique dans certaines régions de l’intérieur du pays. Selon la ministre du commerce en effet, si le ciment s’est fait rare à un moment donnée sur le marché c’est notamment à cause de la combinaison de quatre facteurs.

D’abord, explique-t-elle : « Cette année la demande a augmenté. De 500 mille tonnes par jour, la demande est passée à 600 voire 700 mille tonnes par jour”. A cela s’ajoute la grève des transporteurs dans le courant du mois de janvier 2021. “Quand il y a grève, le produit n’est pas transporté et, le ciment est un produit dynamique qui s’écoule rapidement. De nombreuses personnes veulent construire et le produit s’écoule très vite. Donc si l’on rencontre des difficultés dans le secteur du transport, cela se répercute sur la distribution”. En troisième lieu, ajoute Aminata Assome Diatta, “au mois de février, une des cimenterie avait quelques difficultés de production à cause d’une panne notée sur une de ses machines broyeuses. Donc cette cimenterie ne pouvait plus approvisionner le marché de manière correcte”. Enfin, “les difficultés vécues au début du mois de mars avec les manifestations et les émeutes à travers le pays ont également eu un impact sur la distribution du ciment. Les transporteurs avaient préféré immobiliser leurs camions”.
Toutes ces aléas réunis, ont pesé sur la balance et occasionné la raréfaction du ciment, ce qui a entrainé une hausse sur le marché.
Selon la ministre du commerce qui précise que le Sénégal produit 8 millions de tonnes de ciment par an pour un besoin de 3,8 millions de tonnes, la situation va revenir à la normale. Car, précise Aminata Assome Diatta, “la machine qui était tombée en panne a été réparée par la cimenterie en question, et en plus, le ministère du commerce a pris, en collaboration avec les cimenteries, des dispositions idoines pour un approvisionnement correct dans les régions de l’intérieur du pays.

“Il y a aura certainement une petite variation au niveau des prix, mais ce ne sera pas une hausse considérable”, rassure la ministre qui explique cette variation par les coûts du transport et la surcharge à l’essieu.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer