SOCIETE 
A la Une

MOUSSA DIAW, PRESIDENT DE « KAOLACK SUU YITTE » (KASY) « Notre association entend participer à l’amélioration de la couverture végétale dans la commune de Kaolack »

La Journée de l’Environnement a été célébrée le 5 juin courant. Eu égard à l‘importance des activités pour le protéger et à l’ampleur des actions anthropomorphiques dans ce domaine au grand risque de l’humanité entière et de toute autre forme de vie, votre quotidien préféré ouvre cette nouvelle Rubrique « 4 Questions à … » avec monsieur Moussa Diaw, un ancien émigré revenu au bercail pour participer au développement de son terroir. M. Diaw s’est prêté à nos questions, par email, en sa qualité de Président de l’organisation communautaire de base (Ocb) dénommée « Kaolack Sunnu Yitté (Kasy). Entretien essentiel.

Alerte quotidien : Monsieur Diaw, votre association s’est distinguée à l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement célébrée le 5 juin courant ; ceci par la plantation d’arbres le long d’une avenue partant du Cœur de Ville de Kaolack. Pourquoi cette activité et quels furent vos partisans à l’occasion ?

Moussa DIAW : Au sortir de notre assemblée générale du 14 Mai 2022, le mouvement Kaolack Sunu Yitte (Kasy) a élaboré un programme triennal qui participe à l’atteinte de nos objectifs. L’environnement et le cadre de vie occupant une place prépondérante dans ce programme, KASY ne pouvait pas ne pas marquer son empreinte à l’ occasion de cette journée mondiale de l’environnement. A partir de ce lancement de la première opération d’une campagne de reboisement, KASY envisage participer considérablement à l’amélioration de la couverture végétale dans la commune de Kaolack. Nos partenaires dans ce programme d’activités sont la Mairie et des associations, comme CAES.

Très souvent, pour ne pas dire jusque-là, les arbres plantés ne perdurent que le temps de l’évènement. Kasy a-t-elle pris des mesures pour l’entretien et la sécurité de « ses » plantes ? Si oui, lesquelles ?

Pour l’entretien et la sécurité afin que ces plantes survivent, nous avons procédé à la sensibilisation des populations environnantes, qui sont les premières bénéficiaires. Nous allons aussi y travailler avec le service des Eaux et forêts, et leurs jeunes volontaires ; mais, également, sensibiliser le Conseil municipal et le Maire a sa tête sur l’urgence de faire revenir le service Fourrière municipale ; car, les chèvres sont les premiers destructeurs de ces plantes.

Quelles ont été la partition de la municipalité de Kaolack et la participation des populations à l’occasion de votre reboisement du 5 juin de cette année ?

La municipalité de Kaolack nous a appuyés et nous accompagne dans ce programme. C’est ce qui avait expliqué la présence de l’adjoint au maire charge de l’Environnement et du développement durable au lancement de la première opération de la campagne de reboisement de Kasy.

Quels sont vos sentiments en général au sujet de la lutte pour la protection de l’Environnement dans notre pays et quelle sera la partition particulière de votre association dans le combat contre le réchauffement climatique ?

Le dérèglement climatique est l’effet de l’homme. Donc c’est l’homme qui doit se mobiliser pour réparer ce tort. C’est ce qui explique la mobilisation des membres de KASY à la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page