SOCIETE 
A la Une

Mort du taximan Ibrahima Samb : Ousseynou Diop condamné à 15 ans ferme

15 ans de réclusion criminelle. C’est la peine que la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar a infligée à Ousseynou Diop, l’auteur de la mort du taximan Ibrahima Samb, tué en octobre 2016, au niveau d’une station d’essence sise à Yoff. Le juge a disqualifié les faits d’assassinat initialement reproché à l’accusé en meurtre.
Pour l’action civile, le réalisateur doit allouer la somme de 50 millions F CFA à la mère du défunt et 25 millions F CFA à chacune des deux soeurs de la victime.
En revanche, le groupement des chauffeurs de taxi qui réclamaient le franc symbolique a été débouté.
Attrait à la barre de la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar, le 21 juillet dernier, le réalisateur du film » Nandite » encourait 20 ans de réclusion criminelle. Il est accusé de la mort du taximan Ibrahima Samb, tué dans la nuit du jeudi 27 octobre 2016 dans une station d’essence à Yoff.
Retour sur les faits
Cette nuit, le véhicule de Ousseynou Diop a été heurté par celui de Ibrahima Samb. L’accusé avait reproché au taximan l’accident. Il s’en était suivi des échanges de propos acerbes. Diop a cogné le taximan qui en voyant son sang coulé, a voulu à en découdre. Ousseynou Diop avait, par la suite, sorti son arme à feu. Après un tir de sommation en l’air, un deuxième dans la roue du véhicule, Ousseynou Diop a appuyé sur la gâchette visant la tempe du taximan. Un coup qui lui sera fatal.
500 millions

Face aux juges, Ousseynou Diop avait plaidé la thèse de l’accident arguant que c’est une balle perdue. La famille de la victime, réclame 500 millions F Cfa, soit 300 millions pour la mère et 200 millions pour les deux sœurs du taximan. Le regroupement des chauffeurs de taxi, qui s’est constitué partie civile, réclame le franc symbolique.
L’avocat de défense a demandé au juge de disqualifier les faits d’assassinat qui sont reprochés à Ousseynou Diop en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.C’est ce que les juges ont fait en écartant la préméditation.

Avec le Soleil

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer