SOCIETE 
A la Une

MORT DE SERIGNE ABDOU A. SY DJAMIL : Auditionné, M. Sy se montre lucide et avoue son crime

Arrêté et placé en garde à vue mardi dernier par les policiers de la sureté urbaine pour le meurtre présumé de son père, M. Sy (28 ans) devrait être déféré ce vendredi. Mais, ses proches qui estiment qu’il a souvent des troubles mentaux n’auraient pas pu en apporter les preuves.

Face aux enquêteurs, le présumé meurtrier de son père a avoué son crime. Mais, révèle L’OBS, sa maman a relativisé cette thèse et insiste sur la démence de son fils. Seulement, quand il a été entendu de nouveau, M. Sy n’a pas varié sur ses déclarations. “Arguments à l’appui, il est revenu en détails sur le film de son crime”, précise une source de L’OBS qui ajoute : “Mieux, tout au long de son argumentaire, il a fait preuve d’une parfaite lucidité”.

Toujours selon nos confrères, la démence “ne se décrète pas”. C’est sans doute ce qui a amené les enquêteurs à exiger les pièces justificatives de cet état de santé mentale. Une chose qui ne devrait pas poser de souci à la maman, surtout que le jeune M. Sy aurait séjourné à l’hôpital Fann.
Dans la même veine, nos confrères précisent qu’un document médical à décharge “ne disculpe pas le mis en cause”. Selon eux, devant le juge, la défense devra produire une expertise psychiatrique prouvant “qu’au moment de commettre son forfait, l’auteur du crime était effectivement sous le coup de la démence”.

Pour rappel, le lundi 11 janvier dernier, Serigne Abdou Aziz Sy Djamal, a succombé à ses blessures après avoir reçu plusieurs coups de couteau. Il serait victime de son propre fils, M. Sy actuellement entre les mains de la police.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer