SOCIETE 
A la Une

MOINS DE 2 MOIS APRES : L’épouse du député Bougazelly dans la dèche

Que se passe-t-il chez le député de Guédiawaye, Seydina Fall alias Bougazelly, en détention depuis un mois et demi ? La réponse nous est donnée par nos confrères du journal L’Observateur dans leur parution du jour. Et, elle est loin d’être rassurante pour cette famille. Selon nos confrères, la petite famille du député – son épouse et ses enfants – ont fini par quitter la villa grand standing où elle logeait depuis plus de 5 ans. Pourtant, dans l’imaginaire populaire, à Guédiawaye et au quartier Fith-Mith notamment, là où a grandi “Bouga”, cette maison sise à la paisible cité Aliou Sow appartient au député Seydina Fall. Cette information de L’Observateur remet donc les pendules à l’heure par rapport à cette maison aujourd’hui désertée par la première femme de Seydina Fall.

Khady Sané, pour ne pas la citer, a trouvé refuge dans un immeuble inachevé situé sur la corniche de Guédiawaye, “en raison de difficultés financières dont elle fait face depuis l’incarcération de son mari”, nous rapporte la même source. La brave dame, malgré le statut de son mari, ne parvient plus à payer la location de la maison et subvenir à certains besoins de la maisonnée. Seydina Fall ne bénéficierait ainsi pas de soutien de la part de ses “amis” et autres camarades de l’Alliance pour la République. Pis encore, des sources croient savoir qu’il est “fui comme la peste” depuis l’éclatement de l’affaire qui lui a ouvert les portes de la prison de Reubeuss.

Interpellé par les gendarmes de la brigades de recherches, le député Seydina Fall, membre fondateur de l’Alliance pour la République a été inculpé pour “trafic de faux billets, association de malfaiteurs et tentative de corruption”. Depuis le 22 novembre dernier, il séjourne à la chambre 42 de la maison d’arrêt de Reubeuss où, nous dit encore L’ObS, il s’acclimate tant bien que mal malgré l’état de son diabète.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer