SOCIETE 
A la Une

Médina : Le chef du gang « FBI » raconte comment ils ont tué Yankhoba Diagoura

La scène est digne d’un scénario des séries policières. Le redoutable gang « FBI » qui a établi ses bases au célèbre quartier Médina a finalement reconnu avoir organisé l’agression ayant conduit à la mort du sieur Yankhoba Diagoura, agent de nettoiement retrouvé mort dans le même quartier il y a quelques jours. Elhadji Bâ, dit Aladje, est revenu sur la scène qui a couté la vie à Yankhoba Diagoura.

« J’ai concocté cette opération d’agression à bord de motos qui a conduit à la mort de Yankhoba Diagoura », a-t-il d’abord avoué aux enquêteurs avant de détailler : « J’ai sonné le rappel des troupes et briefé Cheikh Thiam et Cheikh Diouf. J’étais effectivement à proximité du lieu de crime, en compagnie de Ndoury, Cheikh Diouf et Cheikhou Ba. De là où nous étions positionnés, nous avons aperçu la victime. J’en alors demandé à Cheikh Thiam de l’attaquer. Mais, puisque la victime opposait une résistance, j’ai demandé à Cheikh Diouf d’aller prêter main forte à Cheikh Thiam. Une fois le forfait commis, nous avons chevauché la moto et vidé les lieux. Nous nous sommes tous retrouvés à la Place de l’Obélisque ».
A la suite de leur « chef », les autres membres de la bande – El Hadji Ba alias Aladje, Cheikh Ba, Ndoury, Cheikh Diouf alias Cheikh Town et Cheikh Thiam – sont également passés aux aveux.

Le 3 mars dernier, alors qu’il se rendait au Musée des civilisations noires où il officie en tant qu’agent de nettoiement, le jeune Yankhoba Diagoura a été attaqué par cette bande d’agresseurs qui voulait lui prendre son téléphone. Les faits se sont déroulés à la rue 31X30. L’autopsie du corps de la victime révélait une hémorragie interne et une profonde plaie thoracique.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page