SOCIETE 
A la Une

Massalikoul Jinaan, au commencement était Serigne Ngom ‘’Diwanu Muridina’’ !

Son nom est collé au complexe Massalikoul Jinaan et à l’histoire du ”Diwane” Mouridina à Dakar. Baye Serigne Ngom, l’u des plus populaire représentant du Khalife général des Mourides à Dakar, a balisé la voie à son successeur, Mbackiyou Faye qui a littéralement “grandi” sous son ombre.

Au début, tous les grands disciples s’étaient regroupés autour d’un grand Dahira à Dakar sous la direction d’un Jewrigne et la bénédiction du khalife général des Mourides, Serigne Fallou Mbacké. « A l’occasion du Magal de Touba, Serigne Fallou nous demandait de préparer l’évènement et nous achetions des nattes, des ustensiles, des couverts et tout ce qui pouvait être utile », relate Serigne Bassirou Diagne. A l’époque, son représentant à Dakar se nommait Cheikh Guèye, il habitait à Rufisque et avait succédé à Mandoumbé Mboup ‘’Alarba’’. Un jour, alors que Cheikh Guèye avait déjà reçu une lettre du khalife pour les préparatifs du Magal, Bamba Diaw est venu présenter une autre lettre qui émanerait également du Khalife, Serigne Fallou. Une situation qui n’avait pas manqué de susciter des polémiques. « Nous nous sommes réunis au magasin de Serigne Ngom ‘’Diwanou Mouridina’’ au Crédit Foncier. On s’est rendu compte que la lettre de Cheikh Guèye portait la signature de Serigne Fallou, contrairement à celle de Bamba Diaw, écrite en toubab et ne portait pas la signature de Serigne Fallou même si son cachet y était. Les voix commençaient à s’élever et Serigne Ngom dû intervenir pour départager les gens. Il demande aux partisans de Bamba Guèye de se mettre d’un côté et à ceux de Bamba Diaw de l’autre. A l’époque on cotisait 2500 francs pour le Dahira. Les partisans de Cheikh Guèye ont pu rassembler 275 000 francs alors que les partisans de Bamba Diaw n’ont pu réunir que 10 000 francs. Ensuite, tout ce beau monde est allé voir Serigne Fallou pour lui expliquer la situation. Celui-ci tranche rapidement en ces termes ‘’Serigne Ngom Diwanou Mouridina, moi Serigne Fallou, je fais partie de ce regroupement, Bamba Diaw ‘’Touba Gouye Senghor’’, Ndiaga Guèye ‘’Touba Sandaga’’, Cheikh Guèye ‘’Teungédj’’. Ainsi, chacun était président de Dahira de son côté », rappelle Serigne Bassirou Diagne. Par la suite, tous les Dahiras ont été regroupé sous la direction de Serigne Ngom ‘’Diwanou Mouridina’’. Il était secondé par Ndiaga Guèye et Serigne Moustapha Mbacké. Mais Bamba Diaw lui, était isolé dans son camp.

Les différents représentants du Khalife général à Dakar

L’équipe actuelle dirigée par Elhadji Mbackiyou Faye a eu le mérite et l’honneur de parachever les travaux de la grande mosquée Massalikoul Jinaan de Dakar. Mais, à l’origine la coordination des activités du ‘’Diwane’’ revenait à Baye Serigne Ngom – certainement le plus populaire parmi eux – et ses prédécesseurs. Ils ont été les pionniers et méritent considération et égards. La liste n’est sans doute pas exhaustive, mais Serigne Bassirou Diagne rappelle, par ordre :
Mandoumbé Mboup ‘’Alarba’’, Cheikh Guèye, Serigne Ngom ‘’Diwanou Mouridina’’, Serigne Moustapha Mbacké (désigné par Elhadji Bara Mbacké, mais il n’a pas duré), Elhadji Ndiaga Guèye et Elhadji Mbackiyou Faye.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer