SOCIETE 
A la Une

Libres de toute charge : Dieyna et cie rentrent chez eux

Libres de toute charge : Dieyna et cie rentrent chez eux

Première « victoire » et pas des moindres pour la jeune fille Dieynabou Baldé alias Dieyna dans la triste affaire qui l’oppose à son ancien « mentor » Mamadou Diop. Contrairement aux attentes de l’autre partie, elle ne sera pas mise en prison dans cette affaire.

Aux dernières nouvelles, aucune charge n’a finalement était retenue contre la jeune cliente de Me Ciré Clédor Ly. En conséquence, Dieyna dont le statut de mineure a été accepté par la police, est désormais libre comme l’air. Le même sort a été réservé à son frère Aly Baldé et son amie Abibatou Sy alias « Bibastar ». Le trio était interrogé par les enquêteurs de la division de lutte contre la cybercriminalité suite une plainte de Mamadou Diop pour collecte illicite de données. Cette accusation vient donc de s’écrouler. Tout le contraire de celle retenue contre Mamadou Diop lui-même. Poursuivi pour détournement de mineure suivi de grossesse et incitation à la débauche, le patron du label « Gamboul INC » devrait être déféré incessamment.

Et, le moins que l’on puisse dire, c’est Mamadou Diop dont la réputation est à jamais ternie risque bien gros avec les nouvelles dispositions de la loi pénale sur les cas d’abus sexuels. Surtout que sa victime présumée, Dieynabou Baldé, née le 20 février 2003 à Kolada, vient juste de souffler ses 17 bougies, moins que les 19 qu’en compte la jeune star de la musique sénégalaise, Abiba, fille de Mamadou Diop.

Pour rappel, Mamadou Diop qui était le tuteur de Dieyna à Dakar aurait à plusieurs reprises abusé d’elle dans un (ou plusieurs) appartements qu’il aurait pris en location pour y loger la fille. Mamadou Diop est ainsi désigné par Dieyna comme étant le père de l’enfant qu’elle porte. Mais, “Diop ISEG”, comme il est familièrement appelé, aurait refusé la paternité de l’enfant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page