SOCIETE 
A la Une

HOPITAL DALAL JAMM : Les riverains contaminés par des déchets toxiques ?

Non ! Répond le directeur de l’hôpital Dalal Jamm. Catégorique, Moussa Same Daff explique que la structure qu’il dirige est dotée d’une machine appelée « banaliseur » qui élimine tout déchet toxique. Cet outil, « offert par l’Etat (permet) d’éviter tout risque de contamination provenant de la zone dite rouge », rassure le DG Moussa Same Daff la la dernière édition du journal « Dalal Jamm Infos ». Pour plus de transparence dans le traitement de cette affaire pour le moins sensible, une rencontre a été tenue entre les riverains et les responsables de la structure hospitalière.
A l’occasion, le directeur de Dalal Jamm n’a pas mis de gang pour réfuter toutes les accusations sur les « prétendus risques de contamination » encourus par les populations de Golf Sud et des autres riverains de l’hôpital à cause notamment de la fumée provenant des déchets toxiques incinérés par l’hôpital. Cette information relayée « par une certaine presse » est d’autant plus fausse qu’ « il n’y a pas d’incinérateur à Dalal Jamm ».

« L’hôpital dispose plutôt d’un banaliseur offert par l’Etat. (Cet appareil) traite les déchets bio médicaux de manière radicale et sécurisée. Ainsi, tout déchet provenant de la zone dite rouge où sont internés les malades de Covid 19 sont éliminés par le banaliseur afin d’éviter les risques de contamination. Au total, 180 kg de déchets sont stérilisés et traités par jour dans le banaliseur », a encore précisé la direction de l’hôpital Dalal Jamm. Mieux, ajoutera la même source, « un véhicule spécialisé d’une entreprise privée achemine ces déchets ailleurs notamment à l’hôpital général de Grand Yoff ». « Donc il n’y a pas de risque pour les riverains. La fumée (qui s’est dégagée dans l’enceinte de l’hôpital) ne provient pas des déchets mais de l’herbe morte qui y est brulée. Et, cette opération d’assainissement « fait l’objet d’instructions fermes pour éviter l’enfumage. Cette question de conscience est une priorité professionnelle dans la gestion de l’hôpital. C’est dire également qu’en sus de toutes ces dispositions, la disponibilité de rester à l’écoute des populations est permanente pour échanger sur toutes les questions relevant de l’impact de l‘hôpital dans l’environnement », a encore précisé Moussa Same Daff.

Pour mieux saisir l’occasion offerte par cette rencontre opportune, la direction a étayé son intervention par une présentation en PowerPoint sur écran pour dévoiler toute la procédure utilisée dans le traitement des déchets.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer