SOCIETE 
A la Une

Le père d’Aïda Mbacké parle de sa fille : «Je ne sais même pas où elle est emprisonnée»

Cheikh Babacar Mbacké « Moukaboro », n’est pas dans les dispositions de plaider la cause de sa fille, Aïda Mbacké. Celle la même qui avait aspergé son époux, Kadim Ndiaye d’un liquide avant de le brûlé vif. Le drame s’était produit aux HLM Maristes et, le mari d’Aïda Mbacké, avait fini par rendre l’âme quelques heures seulement après. Aujourd’hui, plus de 7 mois après les faits, Serigne Babacar Mbacké, père de l’épouse et guide spirituel du défunt mari, ne varie pas dans sa position. Comme il l’a toujours soutenu depuis l’éclatement de cette douloureuse affaire. Il a conc réitéré sa déclaration de l’année dernière, plaidant une application de la justice. Il dit : « Je maintiens ma position d’alors. Je continue à condamner son acte. Que la justice fasse son travail. Je ne soutiens pas une personne qui a tort ». Responsable moral de la Fédération des Daaras Sante Borom Gawane (FDSBG), Serigne Babacar Mbacké Moukabaro a tenu ces propos au cours d’une Assemblée générale en prélude au Magal Darou Salam, prévu le mardi 23 août prochain. « Je ne sais même pas où est-ce qu’elle est emprisonnée. Je ne lui rendrai même pas visite », a ajouté le marabout, visiblement très remonté contre sa fille dont il ne cautionne ni ne justifie l’acte de sa fille contre son disciple. Pour rappel, placée sous mandat de dépôt depuis décembre dernier, la dame Aïda Mbacké est poursuivie pour assassinat avec préméditation. Des faits qui pourrait lui valoir une condamnation à perpétuité. Toutefois, il faut préciser que de l’avis des médecins, la jeune femme souffrirait de troubles psychologiques. Rien n’est donc joué dans cette affaire qui sera sans doute très suivie par les médias. Seuls les juges pourront – qui ne sont pas forcément liés par l’avis des médecins – pourront admettre ou rejeter cet avis, accepter ou rejeter les plaidoiries des avocats de la dame qui sans doute miseront beaucoup sur l’avis des médecins et une éventuelle démence de leur cliente.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer