SOCIETE 
A la Une

“Le lieutenant Ndiassé Dioum sera pris pour responsable de tout ce qui arrivera à ma fille”, Mame Mactar Guèye

Finalement, la fille de Mame Mactar Guèye portée disparue la veille, a été retrouvée…dans une auberge. “Avec son amant”, révèle le lieutenant Ndiassé Dioum qui exclut la thèse de l’enlèvement dans cette affaire qui a défrayé la chronique ce week-end et qui, sans doute, risque d’alimenter encore les débats et pour cause. Le père de la fille, n’a pas digéré la sortie “précipitée” du porte-parole de la police nationale, le lieutenant Ndiassé Dioum qui, selon Mame Mactar Guèye, est très vite allé en besogne, en parlant d’enlèvement. “Dans la lettre que j’ai adressée au commissaire central de Dakar, je n’ai nullement parlé d’enlèvement”, précise d’abord le vice-président de l’ONG Jamra à travers un vidéo postée sur Facebook. Quelques heures plus tôt, le chargé des relations publiques de la police nationale, intervenant sur la RFM, insistait sur le fait que la fille géolocalisée à Yoff dans une auberge, se portait bien. “Informée (de la disparition de la fille), la police nationale a déployé ses moyens. Au bout de trois heures de temps, nous avons pu géolocaliser la fille à Yoff, ce qui a amené les services de la sûreté urbaine à s’y rendre et à la récupérer. Après audition, il s’est avéré que cette fille, contrairement aux allégations n’a pas du tout été enlevée. Elle était dans une auberge de la place avec son amant. Nous avons ouvert une enquête”, a notamment déclaré le lieutenant Ndiassé Dioum.
Heurté par ces déclaration, Mame Mactar Guèye fait remarquer une “précipitation suspecte” de son auteur. “Au moment où l’inspecteur Yague qui est chargé du dossier est en cours d’audition avec la fille qui d’ailleurs ne semble pas être lucide, le chargé des relations publiques de la police au lieu de garder la sérénité au moins jusqu’à la fin de l’audition, s’est d’aller dans les radios, avec une précipitation suspecte, qui frise la haine, ternir mon image, celle de ma fille et de ma famille”, regrette Mame Mactar Guèye. “Je prends l’opinion publique internationale que tout ce qu’il arrivera à ma fille, le lieutenant Ndiassé Dioum en portera la responsabilité morale devant Dieu et devant les hommes. Il a blessé, ma fille, il l’a traumatisé à vie”, déclare Mame Mactar Guèye.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer