SOCIETE 
A la Une

« Il a pris les 15 millions le lendemain en me faisant croire que Mame, le khalife des Djins, réclame le reste » : Triste récit d’une fonctionnaire ruinée

Tout est parti d’une banale affichette collée sur la vitre d’un véhicule. La dame A. Diaw, qui cherchait ainsi un client pour lui céder sa voiture, est jointe au téléphone par son futur bourreau. Au bout du fil, l’homme passe pour un client et affiche un vrai faux intérêt pour la voiture de la dame.

Mais, très vite, les discussions entre les deux parties s’éloignent de la voiture pour tourner autour d’un autre sujet « plus intéressant » aux yeux de la dame. Le gus, lui fait savoir qu’il est un « marabout » et qu’il serait dotés de pouvoirs conférés par les Jinns. Il pouvait donc, confiait-il, rendre la dame riche comme Crésus. Visiblement « intéressée » par cette perspective qui s’annonçait déjà fructueuse, la dame se plie et suis à la lettre les injonctions que le « marabout » recevait des Jinns.

Pour commencer celui qui se révèlera un véritable « charlatan » doublé d’un escroc, lui a fait croire qu’elle devait acheter « sept fûts de pétrole à verser dans la mer, sept paniers de colas ». Pour couronner le tout, nous disent nos confrères du quotidien Le Soleil qui évoquent cette affaire dans leur édition du jour, le charlatan demande à la dame de « vendre ses bijoux en or et diamant, son terrain de 200 mètres carrés et son deuxième véhicule ». La mayonnaise avait pris ! Et, pis encore, lorsqu’elle s’est encore exécutée, le charlatan décide « d’achever » sa proie non sans lui faire comprendre qu’elle perdrait ses enfants si elle en parlait. Au meilleur des cas, lui aurait dit le « marabout », ces derniers mourront ou deviendront des déficients mentaux ou des handicapés.

« Lorsque j’ai vendu mon terrain à 25 millions, il m’a dit que l’argent ne devait pas entrer chez moi. Il a pris les 15 millions le lendemain en me faisant croire que Mame, le Khalife des Djinns, réclame le reste », révèle la dame à la barre du tribunal de grande instance de Dakar où l’affaire a été jugée.

Le marabout qui a rejetées les accusations en bloc, n’a pas convaincu le parquet qui a requis deux mois contre lui. Le délibéré est prévu demain mardi 28 juillet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer