SOCIETE 
A la Une

L’affaire des voilées de l’ISJA vue par Ibrahima Diagne, disciple de Cheikh Béthio

-Au nom de FOUZTI BI ZARFIL HASSANAAT (Poème de Cheikh Ahmadou Bamba dédié à Marie, Mère de Jésus Christ),
-Pour la grandeur de celui qui déclara je cite :
HAFAWTOU HANIL AHDAA I TOURRANN,
– Osa :
IRHAM DJIAMIIHAL WARAA,
-ET déclara : YA AHLA BARRI..YA AHLA BARI…
Il est noté depuis un certain temps des dérapages dans les médias (journaux, radio,télévision et surtout dans les réseaux sociaux) qui, si l’on y prend garde, peuvent porter un coup dur au socle sur lequel repose la bonne entente entre les adeptes des différentes religions pratiquées sur le territoire Sénégalais.
Le Sénégal, qu’on le veuille ou non, est un pays où l’Union et la bonne entente entre les ethnies, les confessions (y compris les différentes confréries) relève de la grâce divine. On est bien un pays privilégié. Les chrétiens et les musulmans ont toujours vécu et continueront de vivre en parfaite harmonie. C’est le seul Pays ou la Tabaski bien qu’étant une fête musulmane ne laisse pas les chrétiens indifférents. A l’occasion des fêtes de Pâques également, rares sont les musulmans qui ne profitent pas du fameux “ngalax” grâce à leurs amis catholiques (Pensées à Teophil, Gracia Gabriel, Staphan).
Alors où se trouve le problème?
La question de l’interdiction du voile qui remonte (si je ne m’abuse) à la fin de l’année scolaire 2018-2019 (Avril, Mai) a, à mon humble avis, été mal gérée en son temps par les autorités compétentes et en toute responsabilité. Des différentes opinions (articles de presse, commentaires, contributions), il ressort qu’on pouvait bien nous épargner tout ce bruit.
L’institution St Jeanne-d’Arc de Dakar a un règlement intérieur que tout pensionnaire doit respecter. La bonne interrogation serait de savoir pourquoi cette école, qui a toujours accueillies des filles voilées décide, un bon jour de l’interdire ? Quelle est la responsabilité de ses élèves indexées et qu’on accuserait de comportements ségrégationnistes (refuser de serrer ou de s’asseoir avec leurs camarades, avoir des attitudes suspectes de nature à remettre en cause la bonne entente entre les différentes communautés qui y étudient) ? Je penses qu’il aurait fallu au ministre de tutelle, dont la sortie avait fait la Une de la presse en Mai dernier, un peu de tact pour étouffer dans l’oeuf ces germes qui divisent; bien que la prudence puisse recommander de penser à des non-dits. Saluons tous ce dénouement heureux né des différentes réunions entre les parents d’élèves, la direction de l’école et le ministère et prions Dieu qu’il n’y ait plus des problèmes de ce genre dans notre cher Sénégal afin qu’il reste et demeure ce petit pays mais grande Nation envié dans le Monde pour la paix qui y règne. Que la la bonne entente et la communion entre les multiples ethnies et confessions perdurent. Toutefois, chaque Sénégalaise et chaque sénégalais où qu’il se trouve, doit jouer son rôle pour préserver cette paix en se conformant aux enseignements et recommandations de nos aïeux et aussi être alerte sur les menaces extérieures qui ont fini de déstabiliser bon nombre de Pays.
Le Sénégal est un pays particularisé par
le Seigneur ,
Il a en son sein des Saints qui ne reposent nul part ailleurs.
Aimons nous – Unissons nous -entendons nous,
Chantons le tous à l’unissons Dieu est avec nous.
LAWHALIMA NAASSA.
YALNA GNEPP MAGAL, MAGALI, TE MAGALOU GNEPPP NEEKH.
SANT BEK TEY BEKLE.
SERIGNE SALIOU AMBULANT.
Werekaanou kini and namaak Gneppp

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Répondre à Dignus Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer