SOCIETE 
A la Une

KORITÉ 2020 : La famille Omarienne et la CMD prient ce samedi, l’Arabie Saoudite prie dimanche

Au minimum, le Sénégal va connaître deux fêtes de Korité. La première qui aura lieu ce samedi 23 mai 2020, sera célébrée par la coordination des musulmans de Dakar (CMD) et la famille Omarienne. Dans la soirée de ce vendredi 22 mai, en effet, la coordination des musulmans de Dakar a fait état de l’apparition du croissant lunaire dans certaines localités du pays. “A Kaolack et dans la sous région”, notamment. Tout comme la famille Omarienne qui l’a rejoint, cette structure comptabilise 29 jours de jeûne et, conformément à la tradition prophétique, peut procéder à la prière de l’Aïd El Fitr si elle considère que la lune est apparue.

Mais, cette position commune de la coordination des musulmans de Dakar de la famille Omarienne n’est pas partagée par le reste de la communauté musulmane sénégalaise. La commission nationale d’observation du croissant lunaire compte scruter la lune ce samedi 23 mai, après la rupture du jeûne. Une déclaration sera ensuite lue à la radio télévision sénégalaise (RTS) par son président, Ahmeth Iyane Thiam, pour “décréter” la fin du mois béni du ramadan s’il s’avère que la lune est aperçue par l’un de leurs différents représentants à travers le pays. A défaut, la korité sera célébrée le lundi 25 mai, après 30 jours d’abstinence, conformément à une autre tradition prophétique.

L’un dans l’autre cas, le Sénégal a renoué à la tradition. Les musulmans du pays qui n’ont pas démarré le mois de ramadan ensemble, vont célébrer la korité en rangs dispersés.

Ailleurs dans le monde, d’autres pays comme l’Arabie Saoudite, la Qatar, la France, la Turquie, l’Indonésie ou encore la Jordanie et la Malaisie compte célébrer la fête de l’Aïd El Fitr (korité, pour les sénégalais) ce dimanche 24 mai.

Cette fête qui marque la fin du mois béni de ramadan intervient dans un contexte particulier d’une crise sanitaire inédite qui continue de secouer le monde et impose certaines restrictions qui touche la pratique collective de certaines prescriptions de la religion musulmane.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer