SOCIETE 
A la Une

INSECURITE A DAKAR : Une dame attaquée à Mermoz

La problématique de la sécurité est de plus en plus inquiétante pour les paisibles citoyens sénégalais. Les agressions et autres vols sont légions et les malfrats semblent prendre le dessus sur tout le monde. Et, personne n’est à l’abri. Et, ce n’est pas la dame D. Dieng qui dira le contraire. En effet, cette habitante de Mermoz sortie de son domicile le aux alentours de 7 heures 30 minutes, pour conduire ses enfants à l’école avant de rejoindre son lieu de travail, tombe sur 5 jeunes hommes qu’elle avait pris pour des maçons s’activant un immeuble en construction près de sa maison.
Mais, à sa grande surprise, au moment d’ouvrir la portière de son véhicule, elle est prise d’assaut par les gaillards, armes blanches en l’air et menaces à la bouche. Quand elle a voulu appeler au secours, l’un des agresseurs menace de s’en prendre aux enfants. Simultanément, un autre membre du gang lui arrache son sac avant que toute la bande ne fonde dans la nature. Mais, la brave dame qui a pu garer un peu de sang froid, alerte les voisins par des cris. L’un des agresseurs tombe au bout d’une longue course poursuite. Ce dernier, D. B. Diallo, né en 1997 et maçon de son état, explique que le jour des faits – le 9 janvier 2020 – ses camarades et lui avaient décidé de prendre un peu d’air à la plage. Mais en cours de route, ils ont croisé la dame vers la permanence du PDS. L’un d’eux a arraché son sac, I. Diallo et B. Diallo ont pris la fuite et il les a imité. Mais, dans sa fuite, celui qui avait le sac décide de laisser tomber le “butin”. D.B. Diallo qui ne l’entendait pas de cette oreille, décide de le ramasser avant de poursuivre son chemin. Malheur lui en a pris. Il sera rattrapé par la foule et appréhendé avant d’être conduit au commissariat de Dieuppeul. Déféré au parquet, il devra répondre des délits d’associations de malfaiteurs et vol en réunion.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer