SOCIETE 
A la Une

Incidents de vendredi dernier à Yoff : L’imam Makhtar Laye parle (Audio)

Après les incidents de vendredi dernier à Yoff, (Lire :YOFF : La population s’oppose à l’arrestation d’un potentiel khalife général des Layènes) l’imam Mamadou Makhtar Laye, imam de Yoff Layène a adressé un message aux disciples de Seydina Limamoulaye pour les appeler au calme, à la sérénité. Précisant que rien n’a changé, il leur demande toutefois de rester chez eux, d’accomplir la prière du vendredi prochain chez eux et d’éviter les rassemblements. Parlant des forces de l’ordre qui étaient venues chez lui, l’imam de Yoff précise qu’il ne leur a pas parlé et s’il devait le faire, il leur aurait envoyé son fils. Dakarpresse.com vous propose son message in extenso.

“Je disais dans une de mes causeries qu’un partage inéquitable est source de problèmes de même qu’une justice non équitable. Et j’avais également rappelé que ces deux choses existent et nous en avons eu les preuves vendredi dernier. Aujourd’hui, je voudrais m’adresser à tous les disciples Layènes pour leur implorer d’éviter les rassemblements surtout ici à Yoff. Évitez de venir ici en groupes. Pour le vendredi prochain je vous supplie de ne pas vous rassemblez ici à Yoff. Je n’ai aucune pression mais, je me soucis de vous, de votre paix. Et, face à la propagation du virus je vous demande d’éviter tout rassemblement et de respecter les mesures de prévention. Par rapport à ceux qui étaient venu vendredi dernier et ceux qui les avaient envoyé, je voudrais vous dire que rien à changer. Nous n’avons pas discuté avec eux comme nous avons l’habitude de le faire avec les autres. Je vous le demande juste au nom se ce qui nous unis. Vous ne le faites pas parce que vous avez peur de quelqu’un, moi non plus. Au contraire, tout le monde sait qui vous êtes, tout le monde connait votre détermination. Nous vous demandons de nous aider à vous aider. Je n’arrive plus à dormir car je me soucis de vous et je suis sûr que vous êtes dans la même situation que moi. Personne ne veut qu’il arrive quelque chose à l’autre. Et si vous regardez bien, vous verrez que nul n’a été atteint, nul n’a été contaminé mais cela n’empêche pas certaines situations. Donc si nous étions porteur du virus il en serait autrement. Je vous demande de prier chacun chez vous comme la semaine dernière. Soyez calmes sinon vous risquez de salir tout ce que avez accompli comme travail. Que chacun reste chez lui et prie pour l’éradication de cette maladie. Et, je répète qu’il n’y a rien avec ceux qui étaient venus ici. Si on devait discuter avec eux, j’allais envoyer mon fils comme je lavais fait”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer