SOCIETE 
A la Une

IMPLICATION DE L’EGLISE POUR LA LIBERATION DE GUY MARIUS : Serigne Modou Bousso Dieng confirme Barth

Ce n’est sans doute pas demain la veille de la polémique soulevé par l’appel de Barthélémy Dias lancé à l’Eglise catholique pour exiger la libération de « son fils » Guy Marius Sagna. Ce débat entretenu depuis dimanche dernier sur les réseaux sociaux a également interpellé certains hommes religieux dont l’abbé Jacques Seck et le coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses (CIFAR), Serigne Modou Bousso Dieng.

Si pour le prélat, la sortie du maire de Mermoz Sacré-Coeur relève d’une « bêtise » (qui n’engage que son auteur), Serigne Modou Boussou Dieng ne semble pas inquiété outre mesure par l’invite de Barthélémy Dias. Au contraire, dit-il, « il n’y a pas de quoi s’indigner de cette sortie ». « Je suis tout à fait d’accord avec Barthélémy Dias. Si Guy Marius Sagna était dans une des Tarikhas du Sénégal, il y aurait déjà une médiation pour sa libération. Et je confirme Barthélémy, si Guy Marius était Mouride, Tidjane ou autre, ses guides ou autres amis feraient une intervention pour qu’il sorte de prison », a insisté Serigne Modou Bousso Dieng interrogé par nos confrères de Senego.
.
Revenant sur le sens du combat de Guy Marius Sagna, Serigne Modou Bousso Dieng estime que le coordonnateur de Aar Li Nu Bokk mérite plus « une décoration » qu’une condamnation. « J’ai reçu Guy Marius Sagna chez moi à Touba, et j’ai été agréablement surpris par ses qualités d’homme intègre, animé par le seul vœu de servir la Nation. Encore une fois, sa place n’est pas en prison et je suis de tout cœur avec lui », a affirmé le président de l’Union des groupes patriotiques (UGP).

Invité de l’émission « Jury du dimanche » sur Iradio, Barthélémy Dias avait réitéré son appel à l’Eglise catholique pour la libération de Guy Marius Sagna qui, dit-il, « est resté en prison (pendant que tous ses autres camarades ont été libérés) parce qu’il est catholique ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page