SOCIETE 
A la Une

« Il ne sert à rien de construire un TER si tes lits de réanimation sont au nombre de 100 pour 16 millions d’habitants » (Dr Corinne Tchania urgenstiste)

« Ça ne sert à rien de construire un TER (train express régional, ndlr) si tes lits de réanimation sont au nombre de 100 pour 16 millions d’habitants ». Pour l’urgentiste, reprise par nos confrères du journal Sud Quotidien il y a quatre jours, « en réalité, il y a 10 à 20 fois plus de personnes infectées. Et probablement un peu plus de décès dû à la COVID 19 (les décès à domicile ne sont pas comptabilisés, le test PCR post mortem ne se fait plus) ». Le Dr Corinne Tchania est formelle : « Le virus est déjà bien installé dans les maisons, les bureaux, les usines, les supermarchés (…) et les chiffres donnés par les services du ministère de la santé sont loin de refléter la réalité. Ces chiffres sont sous-estimés c’est évident. Tu testes, tu trouves. Tu ne testes pas tu ne trouves pas. À mon avis, le nombre de cas graves et de décès COVID sont les chiffres les plus pertinents dans la surveillance de la gravité de la maladie.

La spécialiste fustige ainsi l’absence du sens des priorités des autorités. « L’autre priorité serait de construire des centres médico-sociaux dédiés aux personnes du troisième âge. Vous allez me dire que l’État n’a pas les moyens. Et je vous répondrai que tout est question de priorité. Ça ne sert à rien d’avoir le pétrole si on ne peut pas soigner les gens. Ça ne sert à rien de construire un TER, si tes lits de réanimation sont au nombre de 100 pour 16 millions d’habitants et si ton centre de traitement pour les brûlés n’existe pas. Aujourd’hui, il est indéniable que le domaine de la santé est prioritaire. Donc, trouvons les moyens et utilisons-les en toute transparence », a-t-elle notamment insisté.

Après la parution de cet extrait publié le 16 août dernier et qui a suscité de nombreuses réactions sur la toile, la concernée a envoyé une « précision » à la rédaction du journal Sud Quotidien pour s’était exprimée dans un cadre purement privée, dans le groupe « Femmes médecins du Sénégal » et « non dans un cadre public ». En réponse à cette « Précision », la rédaction du journal insiste sur le fait que « la tribune de Mme Corinne Tchania a été publiée dans le ‘Infomed magazine’, accessible au public ». « Sud Quotidien n’a fait que l’exploiter sans travestir les faits, encore moins les commenter », ajoute le journal du groupe Sud Communication.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page