SOCIETE 
A la Une

IBRAHIMA SÈNE (PIT) : « Pape Alé a endossé le combat crypto personnel de Nafi Ngom Keïta »

Les temps sont résolus où Ibrahima Sène dénigrait et fichait Macky Sall comme « le candidat de la France » ou le poulain des « franc maçons ». Membre influant du parti de l’indépendance et du travail (PIT), formation politique de la gauche sénégalaise toujours engagée dans les causes populaires, Ibrahima Sène s’est rangé et, mieux se fait un véritable « Baye Fall » (serviteur) du président Macky Sall et de son régime. Si bien qu’il ne rate jamais, à travers les réseaux sociaux, l’occasion de commenter l’actualité et, souvent, en faveur de Macky Sall.

C’est dans cette perspective que le chargé des questions économiques du PIT s’est prononcé sur l’actualité prédominée par la présentation des rapports de la Cour des comptes et le livre du journaliste, Pape Alé Niang qui traite du cas du centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) dont l’ancien directeur général, Cheikh Oumar Anne a été épinglé. Pour le président du conseil d’administration (PCA) de la société des mines de fer du Sénégal oriental (MIFERSO), Pape Alé Niang est « un journaliste politiquement engagé dans l’opposition radicale ». Et, poursuit Ibrahima Sène, « comme tel, il use et va continuer à user de toutes informations qu’il considère utile à son combat politique contre le Président Macky Sall et son régime ».
Poursuivant son exercice de « démasquement » du journaliste écrivain, Ibrahima Sène conclut : « Ce sont ceux qui le prennent (Pape Alé Niang) pour un ‘journaliste impartial’ qui traite les questions avec professionnalisme, et qui mène un ‘un combat citoyen’ qui se trompent lourdement sur son compte ».
Toujours selon Ibrahima Sène, ce qui est « intrigue » dans le livre du chroniqueur, c’est que Pape Alé Niang « ait pu endosser, en écrivant son livre, le combat crypto personnel de Mme Nafi Ngom Keïta contre Cheikh Oumar Kane, qu’elle a désigné dans un rapport de l’OFNAC sous sa direction, comme un exempte type du système de prédation des ressources publiques sous le régime du Président Macky Sall (…) ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page