SOCIETE 
A la Une

GUÉDIAWAYE : Le centre de dépistage fermée par la polémique

Pour mieux renforcer la lutte contre le Covid-19, un centre de dépistage volontaire avait été érigé à l’école 24 de Guédiawaye, plus précisément dans la commune de Wakhinane Nimzatt, dont le maire est Racine Talla, par ailleurs directeur général de la RTS.

Mais, quelques heures seulement après son installation, ce centre a dû fermer ses portes après la réception de quelques “volontaires” qui ont eu a bénéficier de tests. S’il en est ainsi, c’est que ce site avait été érigé à l’insu du ministère de la santé qui coordonne le plan national de riposte contre la pandémie du Covid-19. Et, sans doute pour “éviter que les choses aillent dans tous les sens”, pour reprendre les propos du docteur Aloyse Waly Diouf, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’action sociale, les autorités sanitaires qui avaient promis “d’y voir plus clair” n’auront finalement pas eu le temps de constater le fait. En effet, quelques heures après son ouverture, les agents sur place ont vite plié leurs bagages et libéré le site qui s’est vidé comme par enchantement.

Joint au téléphone par nos confrères de Emedia, le Docteur Guindo, médecin-chef du district sanitaire de Guédiawaye, informe que le site en question “n’est pas un centre (de dépistage volontaire)”. La même source précise qu’il s’agit plutôt d’un site installé afin de faciliter le dépistage rapide des personnes qui étaient en contact avec le cas issu de la transmission communautaire (une dame d’une cinquantaine d’années) qui a fait plusieurs déplacements ces derniers jours.

Pourtant, afin de mieux lutter contre la transmission communautaire de la pandémie à Covid-19, le Le comité national de gestion des épidémies (CNGE) avait annoncé le renforcement de la surveillance épidémiologique avec un premier jalon posé au niveau local qui consiste à donner plus de “responsabilités” aux secteurs concernés. Cette responsabilisation semble limitée.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer