SOCIETE 
A la Une

FORCE-COVID-19 : DDD, TATA, Cars rapides et Ndiaga-Ndiaye se partagent 5,25 milliards

Le secteur des transports vient de toucher sa part du financement qui lui est réservé dans le cadre du programme de résilience économique et sociale (PRES) lancé par le président de la République. Au total, cinq milliards deux cent cinquante millions (5 250 000) de francs CFA seront distribués aux différents acteurs du transport terrestre. Et, c’est la société de transport public, “Dakar Dem Dikk” (DDD) qui emporte la part du lion, avec une enveloppe d’un milliard huit cent millions (1 800 000 000) de francs CFA qu’elle va recevoir en trois tranches de 600 millions respectivement aux mois d’avril, mai et juin.

Deuxième sur le podium : l’association de financement des professionnels du transport urbain (AFTU) qui gère le réseau des minibus communément appelés “TATA”. Ce regroupement de transporteurs hérite d’une enveloppe d’un milliard cinq cent (1 500 000 000) millions de francs CFA, qu’il recevra pendant trois mois à raison de 500 millions par mois entre avril et juin.

Les véhicules de transport interurbain recevront pour leur part une somme globale d’un milliard deux cent (1 200 000 000) millions de francs CFA à raison de 400 millions de francs CFA par mois.

Moins touchés par la crise, le réseau des taximen recevra trois cent (300 000) millions de francs CFA, soit cent (100) millions de francs par mois.
Parallèlement, les cars rapides et “Ndiaga Ndiaye” vont se contenter de la même somme que celle allouée au taxis pour la même période.
Enfin, les gares routières auront également droit à une enveloppe globale de cent cinquante (150) millions de francs CFA, soit cinquante (50) millions par mois pour la même période.

Dans le cadre du plan national de riposte contre le coronavirus, les autorités du pays ont pris un certain nombre de mesures restrictives touchant le secteur des transport. Un arrêté ministériel limite notamment le nombre de passagers autorisés à prendre place dans les différents moyens de transports qui doivent provisoirement prendre la moitié des places qui leur est autorisées en temps normal. Cette décision n’est pas sans causer un manque à gagner considérable aux transporteurs.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer