SOCIETE 
A la Une

Fille d’un célèbre homme d’affaires : M.D dit pourquoi elle a arrêté la drogue

Certaines filles, par mimétisme ou pour « s’évader » s’adonnent à la drogue jusqu’à en devenir accro. Dans un dossier réalisé par nos confrères du journal L’As, les témoignages font froid au dos. Parmi ceux-ci, le témoignage de M. D. Fille d’un riche homme d’affaires, elle dit avoir arrêté grâce à son copain, un policier. « J’ai commencé à fumer du chanvre indien à cause de mon copain et des mauvaises fréquentations », narre cette fille qui, à 18 ans déjà, sortait avec un jeune homme qui s’activait dans le trafic de Yamba. « Un jour, alors que nous étions ensemble dans sa chambre, il m’a proposé un joint. Depuis lors, je suis devenue accro », se rappelle-t-elle. Si accro qu’elle prenait même le risque de fumer chez elle, à la terrasse surtout, où son père l’a finalement prise un jour. « J’ai eu la honte de ma vie, quand mon père m’a demandé ce qui m’a poussé à prendre le mauvais chemin, étant donné que je ne manque de rien », regrette-t-elle.
Mais, malgré les remontrances de son père, elle va continuer à fumer jusqu’à se faire prendre un jour par un policier qui était venu arrêter son copain dans sa chambre. Mais, ajoute M. D, « le policier m’a pardonné et par la suite je suis devenue sa petite amie. J’ai ensuite pris un autre chemin ». Aujourd’hui, elle dit avoir arrêté de fumer et oublié rompu avec les mauvaises habitudes.

L’As a également recueilli les confidences d’une autre jeune fille qui passe son temps à se droguer. Mais, contrairement à M.D, cette fille également issue d’une famille très aisée dit avoir sombré dans la drogue à cause « d’un manque d’affection ». Elle dit : « Dans mon cas, il s’agit d’un trouble affectif. Ce sont mes amis et la drogue qui me procurent l’amour et l’affection. La drogue me permet d’avoir une stabilité psychologique et me procure de l’assurance ». Aussi ajoute-t-elle, « on ne peut se plaindre d’être riche, mais je puis dire que c’est à cause de ce statut que j’ai plongé. Quand on a des parents qui sont tout le temps absents, c’est très facile de dévier ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page